La bru du sexagénaire a été arrêtée, vendredi soir. Elle a avoué qu’elle avait assisté au meurtre de son beau-père. “Elle a pleinement collaboré. Dès sa première version, elle a déclaré que c’était son époux qui avait tué la victime”, a confié à Week-End, hier, une source proche de ce dossier.
Akash Auckloo, le principal suspect du meurtre de son père Dhamanand Auckloo, 64 ans, qui était recherché par la Criminal Investigation Division (CID) de Curepipe, a été retrouvé pendu à un arbre, vendredi après-midi, dans un verger à Pamplemousses. Alertés, des éléments de la Scene of Crime Office (SOCO) s’étaient rendus sur place pour prélever des empreintes. Le cadavre d’Akash a été transporté à la morgue de l’hôpital de Candos. L’autopsie pratiquée a révélé qu’il est mort asphyxié.
Selon nos sources, Akash Auckloo avait appelé son épouse Henna Auckloo pour lui dire où il se trouvait avant de se suicider. Henna Auckloo a comparu devant la Bail and Remand Court, hier, sous une accusation provisoire de complicité meurtre. Elle a été placée en cellule policière. Karuna Auckloo, l’épouse de la victime et mère d’Akash, a du mal à accepter la perte de deux êtres chers dans sa vie. “Mem ki qualité garçon la ti été, li reste so garçon”, témoigne un voisin, visiblement affecté par ce qui s’est passé au sein de la famille Auckloo.
Le meurtre s’est déroulé à Résidence St-Luc à Forest Side, alors que le fils et le père étaient à la maison. La fille du sexagénaire avait accompagné sa mère à une boutique pour acheter de la nourriture. En revenant, elle remarqua la présence d’un individu sous la table le corps de son père maculé de sang et les mains ligotées. Après avoir commis son forfait, Akash avait pris sa voiture et fui en compagnie de son épouse Henna. L’autopsie a conclu que le sexagénaire a reçu plusieurs coups de couteau à l’abdomen.