Environ 9 000 policiers seront mobilisés pour travailler durant les fêtes de fin d’année, soit les deux tiers de tout l’effectif de la force policière. « Les officiers opéreront sur une base rotative, et les activités normales dans les différents postes et d’autres unités ne seront pas affectées », avance l’inspecteur Shiva Coothen, Police press officer.

Cette décision prend effet de la mi-décembre jusqu’à début janvier 2018 et aucun congé ne sera approuvé par l’administration de la police, sauf sur une base exceptionnelle comme un décès, en cas de maladie, ou autre raison valable. Cela concerne également les éléments de la Special Mobile Force (SMF) et de la Special Supporting Unit (SSU), qui eux seront appelés à épauler leurs collègues pour les barrages routiers en fouillant les véhicules suspects et effectuant des tests d’alcoolémie.