Le leader du MMM, Paul Bérenger, maintient que, dans la conjoncture politique, il n’y a « pas d’autre choix » que la tenue d’élections générales anticipées. Tour à tour, les différents intervenants au congrès nocturne tenu hier soir à La Source dans le cadre de la campagne pour la partielle à Belle-Rose/Quatre-Bornes (No 18) ont martelé cette exigence politique.

Pour sa part, le député Rajesh Bhagwan, confiant dans la victoire de Nita Juddoo, a ajouté que Pravind Jugnauth « compter fermer l’Assemblée nationale la semaine prochaine pour éviter de répondre à des questions sur des scandales » et, surtout, « la motion de blâme contre l’ancien PPS Kalyan Tarolah.

Voir les détails dans Le Mauricien