Le ministre de l’Outer Islands a bondi de colère hier après-midi en apprenant que la boutique de l’OIDC à Agalega n’avait pu fournir d’oeufs de Pâques aux habitants de l’archipel, qui étaient venus en acheter avant le week-end pascal. Immédiatement après avoir pris connaissance de l’article paru dans Le Mauricien hier après-midi à ce sujet, Mahen Jhugroo a demandé au general manager de l’OIDC ainsi qu’à l’Acting Resident Manager de l’archipel des explications par écrit concernant le manque de ces friandises très prisées dans le cadre de la célébration de Pâques.
Le ministre Jhugroo a appelé lui-même Le Mauricien hier après-midi pour faire part de son agacement et de son mécontentement sur ce qu’il qualifie de « manquement grave » de la part de ceux qui sont responsables de la gestion de l’archipel. « Je suis en colère parce que cela n’aurait jamais dû se passer. Quelqu’un a failli à ses responsabilités et c’est pour cette raison que j’ai demandé des explications officielles auprès du general manager de l’OIDC et du Resident Manager », dit Mahen Jhugroo. Il affirme aussi que les Agaléens « n’ont jamais manqué de chocolat ni d’autres produits de consommation courante » quand il était general manager de l’OIDC. Il ajoute que les responsables de la boutique ont une « grande responsabilité » par rapport à la vérification du stock de différents produits fréquemment achetés par les habitants, ajoutant qu’ils devraient aussi anticiper certaines demandes spécifiques par rapport à tel ou tel événement. A noter par ailleurs que cette question d’oeufs de Pâques alimentait encore les conversations aujourd’hui dans l’archipel.