Le Premier ministre, Navin Ramgoolam, qui participait, samedi, aux Gymkhana Grounds, Vacoas, à la Passing Out Parade de 727 nouvelles recrues, s’est appesanti sur le dossier du Law and Order en guise de réponse aux critiques lancées, vendredi, par le président de la République démissionnaire sir Anerood Jugnauth. Critiquant ses détracteurs pour leur « mémoire sélective », il a fait état d’une liste de 25 crimes non-résolus datant de la période d’avant 2005. Il a félicité les jeunes recrues pour leur engagement au sein de la police et a annoncé le recrutement de 3 000 policiers dans les années à venir, dont 650 cette année.
« Ena enn la list de 25 crimes ki pa inn rezoud. Zot bizin eksplik ki inn arivé. Que s’est-il passé dans le cas des amants de Bassin-Blanc, le crime crapuleux de Vanessa Lagesse, le viol et le meurtre de Nadine Dantier, le braquage du coffre-fort de la MCB avec mort d’homme, le hold-up en plein jour devant la MCB et la Banque de Maurice, les billets de banque devant être incinérés aux Casernes centrales mais qui ont été appropriés et réutilisés, le rapt du petit Akmez, la noyade de Pomponnette. La liste est vraiment longue », répond Navin Ramgoolam à la presse, qui l’interrogeait sur la déclaration de sir Anerood Jugnauth de vendredi matin. Il devait également revenir sur l’épisode de l’arrestation de sir Gaëtan Duval à la fin des années 80 suite à des allégations proférées par un détenu dans une déposition à La Caverne.
Auparavant, lors de son intervention devant les nouvelles recrues et des membres de leurs familles, le Premier ministre s’en est pris à ceux qui trouvent à redire sur le maintien de l’ordre et de la paix. « These people are either suffering from amnesia or else are deliberately blind to the facts », déclare-t-il. S’adressant directement aux recrues, il poursuit : « The career you have embarked upon is a noble one, and in passing out of the Police Training School you assume a great and sacred trust — the safety and security of the Mauritian people and those who visit us here ».
Pour justifier ses commentaires, le Premier ministre énumère une série de chiffres, dont les ressources financières mises à la disposition de la police, qui ont plus que doublé de 2005 à ce jour, passant de Rs 3,1 milliards à Rs 6,5 milliards. La croissance du budget de la police en 2012 a été de 16 %., ajoute-t-il.
Il annonce également la signature d’un Memorandum of Understanding avec l’Université de Maurice avec des certificats portant sur les Police Duties décernés à ceux qui suivront des cours. Des cours de formation en technologie informatique à l’Université pour la mise en opération du Crime Occurrence and Tracking System seront organisés à l’intention de 3 500 officiers de police. 600 autres policiers seront initiés à des cours en Strategic, Tactical and Operational Leadership and Management.
En contrepartie, le Premier ministre a fait état de la publication du prochain rapport du Pay Research Bureau (PRB). « And I am in consultation with the police commissioner so that a fairer system of risk allowances is introduced », ajoute-t-il.
« Gradually, relentlessy and with icy determination, this government will bear down on criminality and with your help, and all of your colleagues in the police force, we shall make — and are making — real progress », enchaîne le Premier ministre en alignant une série de chiffres, comme suit :
– baisse dans le nombre de cas criminels rapportés, soit de 7 166 en 2007 à 4 563 en 2011,
– baisse dans le nombre de délits, de 47 515 en 2008 à 39 093 en 2011,
– réduction dans le taux de criminalité de 5,4 % en 2007 à 4,2 % en 2010 et à 3,7 % en 2011 et
– hausse dans le nombre d’arrestations pour des délits de drogue, de 1 504 en 2000 à 1 911 en 2011 avec une quantité plus conséquente de drogue saisie.
Navin Ramgoolam a aussi fait état de ses préoccupations en matière de sécurité routière et a plaidé pour un renforcement des contrôles de la police. « We must see more roadside and speed checks, more multi-disciplinary road blocks and patrols. We will increase the penalties for those who cause death or injury by dangerous or careless driving or while under the influence of alcohol or drugs. And these laws will be rigorously enforced », devait mettre en garde le Premier ministre.