Les représentants de la Fondation Plaza, constituée à l’origine par douze membres, relevant pour les uns de l’Amicale Île Maurice-France et pour les autres de la Fondation Spectacle et Culture, attendent avec impatience que la phase II de la rénovation du Plaza démarre. Si le maire de Beau-Bassin / Rose-Hill se réjouit d’avoir obtenu l’engagement du ministère des Finances pour le financement de ces travaux, Norbert Froget attend toutefois le retour du ministre pour régler certaines questions avant de lancer concrètement l’appel d’offre pour ces travaux dont la durée est estimée à quatre mois.
Gérard Maujean, le plus actif représentant de la Fondation Plaza, estime que le redémarrage des travaux de rénovation du célèbre théâtre rosehillien serait un signe positif et encourageant pour les éventuels sponsors qui se sont déclarés prêts à contribuer au financement de la phase III, ultime étape de rénovation, qui permettra notamment d’équiper la salle pour les spectacles qu’elle est censée accueillir. Il va toutefois falloir attendre encore une poignée de semaines, si ce n’est de mois, avant que des ouvriers du bâtiment n’y mettent la main.
Norbert Froget nous confiait hier qu’il attendait le retour du ministre des Finances pour préciser certaines modalités de financement, avant de lancer l’appel d’offre pour la phase II. Plusieurs semaines seront donc nécessaires avant que le prestataire finalement choisi ne commence à opérer. Il est question à la municipalité de Beau-Bassin / Rose-Hill de prochainement transférer ailleurs les bureaux administratifs qui font encore partie du bâtiment avant que ces nouveaux travaux ne commencent.
La première phase des travaux du Plaza avait principalement consisté à mettre le théâtre hors d’eau en refaisant intégralement la toiture. Elle s’est achevée en septembre 2009 pour un coût total de Rs 87 millions. Depuis, Gérard Maujean nous explique que les pluies ont permis de finaliser ces travaux en mettant au jour certaines fuites qui ont été jugulées. La phase II, pour laquelle l’apport du ministère des Finances n’a été confirmé que fin 2011, consistera essentiellement à restaurer l’esplanade de l’entrée, toutes les parties verticales extérieures de l’édifice ainsi que la précieuse salle des fêtes, dont la fermeture représente un manque à gagner pour la mairie, estimé à plus de Rs 1,5 million par an (voir Le Mauricien du 30 décembre).
Le financement de cette phase II serait acquis à hauteur de Rs 67 millions, avec en plus un apport de Rs 7 millions pour la création d’un bassin spécial anti-incendie, condition sine qua non pour l’obtention d’un contrat d’assurance en bonne et due forme. Si le financement de cette deuxième étape de rénovation est acquis, certains aspects concernant notamment ses sources et modalités doivent être éclaircis avant que les appels d’offres ne soient concrètement lancés. Ces travaux devraient demander dans un délai d’environ quatre mois.
Un signe positif
Après ces deux années de statu quo depuis l’achèvement de la toiture, les membres de la Fondation Plaza attendent la reprise des travaux comme un signal encourageant pour lancer une campagne de levée de fonds destinée à la phase III. Comptant plusieurs spécialistes de la construction ou encore du monde du spectacle parmi ses membres et amis, cette fondation contribue pour une large part à la définition des cahiers des charges soumis à appels d’offre par le Central Procurement Board.
Le soutien de la Fondation Plaza a surtout consisté a fournir du conseil et de l’aide technique en sollicitant différents types d’experts tels des ingénieurs et architectes, des metteurs en scène et responsables de salles de spectacle en exercice, des architectes décorateurs, des techniciens, ou encore dernièrement un architecte allemand. Si ces expertises ont été entièrement assumées par la fondation, Gérard Maujean mentionne toutefois au passage dans sa note que la totalité de ces aides pourrait être évaluée à environ Rs 15 millions.
Même si les partenariats public-privé ne font pas beaucoup d’émules à Maurice, celui-ci pourrait être considéré comme concluant puisque le protocole d’accord entre la municipalité de Beau-Bassin / Rose-Hill et la Fondation Plaza a été reconduit en octobre dernier jusqu’au 31 décembre 2017. La première initiative qu’elle a mise en oeuvre peu après la fermeture du Plaza était l’étude de faisabilité de David Vauclair qui proposait des axes stratégiques de développement pour la rénovation du théâtre et un redéploiement véritablement optimisé des activités du Plaza à l’échelle nationale et internationale.
Le consultant suggérait d’ailleurs à ce titre de rechercher des financements internationaux prenant comme exemple la rénovation de quelques célébrités telle la Scala de Milan. Entretemps, la Fondation Plaza est devenue éligible à la Corporate Social Responsibility, ce qui lui permet de bénéficier de l’apport de toute entreprise qui souhaiterait par ce biais soutenir la rénovation du Plaza en vue de sa réouverture au public. Si elle se concrétise, cette démarche pourrait faciliter l’achèvement de la rénovation et l’investissement dans une gestion de salles digne de ce nom. Du côté de la mairie, on envisage prochainement un télédon.