« Le niveau de la campagne du MSM et du Parti Travailliste est sans précédent. Ils s’entre-massacrent à (coups de) qui va retirer les péchés de l’autre », estime Paul Bérenger ce samedi 26 octobre, en conférence de presse.

Le leader des mauves a soutenu qu’une fois au pouvoir, le MMM entamera des commissions d’enquête sur plusieurs dossiers dont le « serenitygate ». « Dimune envi respir proprete et moralite. Pu ena en vote de ral le bol », indique ce dernier.

Paul Bérenger constate ainsi que la présente campagne n’est pas « free and fair étant donné des abus de la MBC et du money politics ». « Nu pas blame la commission électorale mais seulement les abus du MSM », affirme ce dernier.

Il a également dénoncé l’hypocrisie de Pravind Jugnauth concernant la déclaration ethnique.

« Ce sont les Nations unies ki fine demane ki bizin ena ene l’amendement. Mais ce ene recul devant l’histoire kine arrive, et Pravind Jugnauth ene hypocrite kan li dir ke c acoz de l’opposition ».