Cette vingt-septième journée accueillera la plus prestigieuse épreuve de notre calendrier hippique, The Phoenix Maiden Cup au label de Groupe 1 disputée sur la distance mythique de 2400m. L’écurie Gujadhur qui avait aligné pas moins de cinq participants l’année dernière et qui avait échoué de peu avec Vettel, sera représentée par deux chevaux de choix en Vettel et Bulsara. Face à eux se dresse comme principal adversaire le Maingard de service Tales Of Bravery, mais il faudra aussi compter avec Man To Man, vainqueur de la Supertote Golden Trophy, et Intercontinental, vainqueur du Ruban Bleu en 2013. Les chances des autres partants sont moins évidentes, mais une surprise ne peut être écartée. Notre analyse des partants :
Bulsara
Lorsque l’écurie Gujadhur avait procédé à l’acquisition de Bulsara alors âgé de 7 ans, elle n’avait pas caché ses ambitions de se faire représenter avec honneur dans les quatre classiques de notre calendrier. Victorieux dans la Duchesse, ce fils de Silvano se contenta d’une modeste septième place, mais à seulement 1.25L de Polar Bound dans la coupe d’Or disputée sur 1600m. C’était sa deuxième défaite après celle derrière Albert Mooney sur 1500m. Aligné sur 2100m lors de la 19e journée, Bulsara avait sorti un finish époustouflant pour s’imposer devant Tales Of Bravery. Depuis, il a bénéficié d’une préparation méthodique à Port-Louis où il s’est concentré sur sa tenue vu qu’il n’a jamais été aligné au-delà des 2200m. Il a aussi été chouchouté par son entourage au centre privé de Pointe aux Sables. Bulsara possède un joli finish et il est capable de mettre tout le monde d’accord s’il n’y a pas de faux train. C’est dire que la tactique employée par son compagnon d’écurie Vettel aura toute son importance. Si ce dernier effectue le deuxième tour de piste à vive allure, Bulsara peut ajouter un deuxième classique à son palmarès.
Vettel
Vettel avait été acquis en 2013 afin de faire briller les couleurs de l’écurie Gujadhur dans le dernier Ruban Bleu. Après deux convaincantes victoires sur 1850m, il fut peu judicieusement piloté par Johan Victoire qui l’avait usé sur la partie initiale à trop insister pour  mener les débats, mais il n’avait été battu que par Intercontinental. Par la suite, il avait connu des ennuis de santé qui avaient hypothéqué sa carrière. Cette saison, après deux modestes performances, Vettel se retrouva dans la Supertote Golden Trophy où il se fit coiffer par Man To Man qui était avantagé au handicap. Ce bai brun de 6 ans semble avoir encore amélioré sa condition physique. Vettel aura l’avantage de pouvoir se retrouver seul aux avant-postes. Ce n’est pas une raison suffisante pour qu’il réduise l’allure au maximum. Au contraire, il devrait assurer un bon rythme afin de mettre à l’épreuve la tenue de ses adversaires. Si Ségeon parvient à bien doser ses efforts, il peut ne jamais être rejoint.
Tales Of Bravery
Tales Of Bravery se présente comme un favori pour la victoire au même titre que les deux chevaux de l’écurie Gujadhur. Le représentant de l’entraînement Maingard nous est venu avec une excellente réputation l’an dernier où il s’adjugea les deux classiques sur 1600m. Son entraîneur jugea cette année là plus sage de faire l’impasse dans le Ruban Bleu. Cette saison, Tales Of Bravery a ramené trois deuxièmes places en autant de sorties, soit sur 1500m, 1600m et 2100m la dernière fois derrière Bulsara dans une confrontation à poids d’âge. Contrairement à son récent vainqueur, ce fils de Kahal s’est déjà essayé sur le parcours du jour en Afrique du Sud où il terminait à 3.85L du gagnant. Depuis sa dernière course, Tales Of Bravery a principalement été entraîné au centre de Mont Choisy où il s’est principalement concentré sur sa tenue. Lorsqu’il retrouva le Champ de Mars la semaine dernière, il réalisa un galop impressionnant sur la grande piste sur plus de deux tours et regagna l’écurie sans souffler. C’est dire qu’il abordera les 2400m avec assurance. De sa troisième ligne, il pourra se placer non loin des meneurs côté corde avant de faire valoir son coup de reins dévastateur dans l’ultime ligne droite.
Intercontinental
Après avoir débuté en C7 en 2011, Intercontinental a vite gravi les échelons pour évoluer au sein de l’élite. Après sa quatrième place acquise dans le Maiden en 2012, il créa la surprise dans l’édition suivante après avoir remporté la course préparatoire sur 2200m. Il enregistra même une troisième victoire consécutive sous la conduite de Johnny Geroudis qui l’a mené à 10 de ses 11 victoires sur notre turf. Sa préparation s’est moins bien passée cette année, désavantagée par le calendrier. En effet, ce coursier brésilien n’a couru que trois fois cette saison avec comme meilleur rang une quatrième place acquise dans la Barbé. Cet élève de Gilbert Rousset qui possède des pieds sensibles, n’a pas retrouvé la belle robe luisante qu’il arborait à pareille époque l’an dernier, mais il semble avoir amorcé un net regain de forme ces derniers temps. Sans doute, Geroudis tentera de le placer derrière Vettel et peut-être Love Struck et Man To Man avant de le lancer dans la dernière courbe. La classe et le courage d’Intercontinental peuvent lui permettre de réaliser un nouvel exploit.
Man To Man
Il avait été acquis pour défendre les couleurs de l’écurie Serge Henry dans les grandes épreuves. En dominant Tube Wave sur 1850m, puis Vettel sur 2200m, Man To Man a gagné le respect de ses adversaires dans le Ruban Bleu. Du reste, au niveau des cotes, il ne se situe pas loin des favoris de cette course. En jetant un coup d’oeil à la fiche de ce 5-ans, on constate qu’il n’avait jamais été au-delà des 1800m dans son pays d’origine. Mais étant un fils de Slvano qui a également produit Bulsara et Rudi Rocks, nous pensons que Man To Man peut tenir un 2400m. Il sera le dark horse car il est en constant progrès et on ne connaît pas encore ses limites. Vu qu’il n’y a pas beaucoup de chevaux véloces, on le voit capable de surmonter le handicap de sa dixième ligne sans trop de difficultés pour se retrouver très près du meneur. Man To Man retrouve à l’occasion Rye Joorawon qui l’avait piloté à sa première victoire et le cavalier mauricien aura certainement à coeur de s’offrir la victoire en mémoire de l’entraîneur Serge Henry qui a disparu mardi matin à 74 ans.
Les autres partants
Sans vouloir diminuer leurs mérites, nous estimons que les autres partants ne disputeront que les places en cette compagnie. Love Struck émerge du lot en se basant sur sa réputation sud-africaine.  Le coursier de l’écurie Foo Kune a laissé entrevoir des qualités, mais il lui a manqué ce petit plus jusqu’ici pour visiter la winner’s enclosure. On se souvient qu’à sa dernière sortie sur 1650m, il n’avait échoué qu’à 0.15L d’Ice Axe. Love Struck n’a jamais couru au-delà des 2200m, mais il aura pour lui l’avantage de s’élancer de la première ligne. Ce qui pourrait lui permettre de se positionner dans le dos du meneur sans sortir de son pas. Rudi Rocks sera à sa quatrième participation dans le Ruban Bleu. On se souvient même qu’il avait débuté dans cette épreuve en 2011. Après une encourageante troisième place acquise à 0.95L de Bulsara sur 2100m, il se montra moins percutant quelques semaines plus tard sur 2200m où il termina à un peu plus de 4L du gagnant. Rudi Rocks perd souvent ses chances au départ. S’il s’élance correctement, il peut se glisser dans les bonnes combinaisons. On s’attendait à ce que l’écurie Hurlywood aligne Ice Axe comme deuxième représentant, mais on lui a finalement préféré Pierneef. Tout comme une partie de ses adversaires du jour, ce fils de Spectrum n’a jamais été essayé au-delà des 1800m en Afrique du Sud. Lors de la 24e journée, il n’avait pas été ridicule sur 2200m, réalisant le meilleur chrono sur les derniers 600m pour échouer à seulement 2.25L de Man To Man. Il ne portait que 56kg sur le dos ce jour là. A poids égal, ses chances de succès ne sont pas évidentes. Storm Dancer a été acquis spécialement pour le Maiden avec un palmarès de 3 victoires dont une sur 2400m et une autre sur 2500m. Cependant, cet élève de Jean Michel Henry donne l’impression qu’il est toujours à la recherche de ses marques. Du reste, il compte sur deux modestes performances et n’a pas impressionné à l’heure des galops. La participation de Mozart’s Giovanni à cette épreuve constitue une surprise dans la mesure où ce cheval n’a pas réussi un parcours exceptionnel à un niveau inférieur sur notre turf. On se souvient qu’il avait perdu ses chances au départ à sa dernière sortie sur 2050m, mais qu’il avait été crédité d’une bonne fin de course. Mozart’s Giovanni a réussi un joli galop sur la grande piste mardi dernier. C’est le seul point positif qu’on peut lui trouver. Mais pour la victoire ce sera une toute autre paire de manches.