Après sa défaite au tie-break face à Azur SC le 30 août dernier, le Curepipe Starlight n’avait plus droit à l’erreur dans le cadre des play-offs de volley-ball féminin. Face à un autre prétendant au titre, à savoir les Tranquebar Black Rangers, mardi dernier au gymnase Pandit-Sahadeo à Vacoas, l’équipe de la ville lumière s’est rebifffée. Et ce, en signant un succès en quatre sets (25-20, 25-27, 25-23 et 25-18) en 106 minutes.
Il faudra attendre l’issue du débat qui opposera Azur à la formation de Tranquebar mercredi prochain pour être fixé quant à l’équipe qui abordera la manche retour en pole position. Reste que le Curepipe Starlight a démontré qu’il n’avait en rien renoncé à ses chances de décrocher un premier titre. Et ce, malgré le fait que deux de ses titulaires habituelles, en l’occurence Maita Cousin et Angélique Ramdoss, étaient d’entrée laissées sur la touche au profit de Chow Fee Cheung et Vanessa Maléa respectivement.
La formation curepipienne, au sein de laquelle Vanessa Chellumben, Heidy Bauda, Felicia Julie et Prisca Seerungen étaient également titularisées d’entrée, aura finalement fait montre de plus de métier et de conviction que son adversaire.
Championnes en exercice, les Tranquebar Black Rangers concèdent ainsi leur premier revers depuis le tout début de la compétition. Une défaite qui pourrait finalement être lourde de conséquences, d’autant que la prochaine sortie face à Azur SC ne s’annonce guère de tout repos.
L’absence de Martine Bistoquet, la blessure au genou de la nouvelle capitaine Elizabeth Mohungoo au milieu de la deuxième manche et le fait que quelques joueuses n’ont pas évolué à leur niveau habituel ont été autant d’élements contribuant à cet échec. L’entraîneur José Bistoquet avait beau sermonner ses troupes, parfois en des termes très sévères, l’envie de se surpasser n’était pas au rendez-vous.
Tout cela n’enlève en rien les mérites du Curepipe Starlight. Une équipe qui s’est démarquée au milieu de la manche initiale, alors que le score était de parité à 15-15. Certes, Tranquebar a eu une belle réaction en rétablissant l’équilibre sur la quatrième balle de set. Il n’empêche que son adversaire prendra graduellement l’ascendant, après avoir été mené 21-22 lors de la troisième manche. A partir de là, la bande à Deepak Sowaruth ne laissait planer aucun doute sur l’isssue du débat. Ce soir (18h30), le Quatre Bornes VBC et l’Union Sportive Beau Bassin Rose-Hill tenteront de signer leur premier succès dans ces play-offs.
Du côté des play-downs chez les hommes, le Club Sportif Trotters de Quatre Bornes a enfin obtenu sa première réussite. Ce succès en trois sets (25-23, 25-23 et 25-18) aux dépens du Pont Blanc VBC lui redonne espoir dans l’optique de sauver sa tête chez l’élite.
Désormais, la rencontre Trotters/Ernest Florent VBC, dont la date n’a pas encore été fixée, s’annonce déterminante pour la survie pour ces deux formations. D’autant que l’équipe d’Ernest Florent sera condamnée à s’imposer en trois sets.