Le Parti Mauricien Social Démocrate (PMSD), qui animait un point de presse hier matin à l’hôtel St Georges, a commenté le bras de fer qui oppose la Mauritius Sugar Producers’ Association (MSPA) au Joint Negociating Panel (JNP). Lindsay Morvan, le porte-parole des bleus, a lancé un appel à la MSPA, leur demandant de « faire preuve de bon sens » et de trouver des solutions dans le conflit les opposant aux syndicats du secteur sucrier. « Le PMSD apporte son soutien aux travailleurs de l’industrie sucrière. Nous lançons un appel au dialogue et nous espérons que des solutions concrètes seront trouvées dans l’intérêt de l’industrie sucrière. »
Réagissant ensuite sur l’article d’opinion publié le mercredi 8 août dans un quotidien, Lindsay Morvan a qualifié les propos du journaliste Darlmah Naeck, l’auteur de l’article controversé, de « dégradants » pour la communauté créole. « Nous déplorons le fait que cette insulte dégradante à l’encontre d’une communauté du pays ait pu être publiée dans un journal. Cette démarche constitue une menace pour la paix sociale du pays », a-t-il dit.
Le porte-parole du PMSD en a profité pour adresser un message à la population : « Nous lançons un appel à tous les citoyens afin qu’ils prennent conscience des répercussions qui pourraient mettre en péril l’unité nationale, surtout sur les réseaux sociaux. » Lindsay Morvan a également salué l’initiative du rédacteur-en-chef du journal concerné, ce dernier ayant immédiatement pris des sanctions à l’encontre de Darlmah Naeck.
Avant de conclure, Lindsay Morvan a fait un point sur la situation politique du pays et n’a pas caché son sarcasme vis-à-vis de l’alliance du Remake 2000 : « Nou dimann popilasyon fer atansyon sa Remake 2000-la. Li nek rantre-sorti dan frizider. Atansyon zot anpwazone ar salmonelle. »