Lors d’un point de presse tenu samedi au Sun Trust Building, Pravind Jugnauth a commenté les différents événements survenus à Maurice durant son voyage en Angleterre où il a retenu les services l’avocate britannique Clare Montgomery, en vue de préparer son procès en appel dans l’affaire MedPoint. Le leader du MSM soutient que malgré les affirmations de Paul Bérenger, il n’y aura aucune élection générale avant la fin de l’année. « Nou ena konfians ek soutien la popilasion », soutient-il.
Le leader du MSM, Pravind Jugnauth, a tenu un point de presse samedi au Sun Trust Building, après son retour de l’Angleterre, où l’ancien ministre des TIC, reconnu coupable de conflits d’intérêts dans l’affaire MedPoint, a retenu les services de Clare Montgomery pour le défendre en appel. « Li pou paret ar bann lezot avoka pou lapel ki pe fer an Kour siprem. » Ce rôle avait été initialement donné à l’ancien président du Bar Council, Me Antoine Domingue. Toutefois, Pravind Jugnauth a déclaré avoir été déçu par son homme de loi, car ce dernier aurait commis « une entorse à l’éthique en disant publiquement que j’avais retenu les services de Claire Montgomery, alors que je ne l’avais pas encore rencontrée quand il a fait cette déclaration ». C’est ainsi, selon le leader du MSM, qu’il a eu une discussion avec Antoine Domingue à son retour et lui a demandé de se retirer « pour qu’il puisse faire les déclarations qu’il souhaite ».
Dans le même élan, Pravind Jugnauth a rappelé comment Nandanee Soornack avait « donné des directives à la police pour procéder à l’arrestation de Yogida Sawmynaden, parce que celui-ci avait osé la prendre en photo ». Il a également relaté son arrestation du 26 décembre 2012 découlant, selon lui, des ordres de l’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam. « J’ai dû donner un statement aux Casernes pendant 16 heures. Roshi Bhadain avait également été arrêté. » Pravind Jugnauth s’interroge donc sur le rôle du Bar Council à ce moment précis.
Comment l’affaire Sun Tan, Pravind Jugnauth a relevé que « certains évoquent une crise institutionnelle parce que l’ICAC souhaite interroger le DPP ». Selon le leader du MSM, tout le monde devrait être égal devant la loi. « Pourquoi le DPP ne donne-t-il pas sa version des faits aux enquêteurs de l’ICAC?? Justice must not only be done but must be seen to be done », a soutenu l’ancien ministre des TIC.
Depuis la victoire de l’Alliance Lepep aux élections générales de décembre 2014, Pravind Jugnauth confie que le gouvernement a eu pour tâche de démanteler un système qu’il qualifie de « mafieux ». « C’est malheureux de constater qu’il y a des professionnels et des intellectuels qui font partie de cette mafia instaurée par le PTr ». Selon le leader du MSM, un petit groupe ferait croire « que nous vivons dans un climat de terreur ». Pravind Jugnauth soutient que l’Alliance Lepep agit d’après le mandat que lui a accordé le peuple.
Revenant sur les remous au sein de l’Alliance Lepep causés par les propos du ministre des Terres et du Logement, Showkutally Soodhun, à l’encontre de Xavier-Luc Duval, Pravind Jugnauth a déclaré avoir eu un entretien avec XLD. « Il m’a dit que l’affaire est close. » En ce qui concerne Cheikh Khaled El Zant, il a laissé entendre que « les règlements sont là. Il est un étranger et il a un permis de résidence qu’il faut respecter. »
Pravind Jugnauth a par ailleurs assuré que le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, se porte bien et qu’il est en voyage privé. « Il a fait un court séjour en Angleterre avant de se rendre en France. » Il a qualifié l’attitude de Paul Bérenger d’abjecte. « So stratezi souhait la mort SAJ physiquement et pou mwa, li dir ki politikman mo finn mort ». Selon le leader du MSM, le gouvernement de l’Alliance Lepep ira jusqu’au bout de son mandat, malgré les dires du leader de l’opposition qui pense que des élections générales auront lieu à la fin de l’année. « Li pa finn ankor aksepte ki nou finn gagn 2 élections : générales et municipales », a soutenu Pravind Jugnauth.
Fustigeant l’opposition, l’ancien ministre des TIC a déclaré que « Militan finn trouve pena l’avenir ar MMM. Navin, kan a li, mo pena pou koz lor li. Boolell ankor moins ; li ti port-parol, ala li challenge Ramgoolam pou vinn leader. Li’nn vinn tikomic. Aster PTr finn trap Rama Valayden, ou’nn trouv so program. »