Cette semaine, vêtue (comme d’habitude) de rouge, je suis montée sur les fronts. J’ai dû troquer mes talons hauts assortis à mon tailleur Prada et enfiler des baskets pour aller à la rencontre du peuple. Grâce à mes grosses lunettes de soleil, je suis passée incognito et je n’ai eu droit à aucune remarque désobligeante de la part des sounouks. Sinon… Humm, zot ti pou kone kisannla mwa ! En attendant que mon coquin m’attribue une récompense, encore mieux que ma nouvelle résidence à Venise…