Les deux membres du Mouvement militant mauricien (MMM) au N° 3 – Alex Marie et Didier Mootoo – ont rencontré la presse hier en fin d’après-midi au centre social de Roche-Bois. Ils ont expliqué leur éloignement de ce parti politique et ont répondu aux attaques formulées par un député mauve à leur égard.
Du fait de leur proximité avec le ministre du Travail Shakeel Mohamed, ils avaient été suspendus du MMM, soutient-on. Les deux membres concernés avancent n’avoir jamais pris officiellement connaissance de cette suspension. Ils affirment aussi avoir pris leurs distances depuis quelque temps déjà de l’instance régionale. « Pa ti pe ale mem comite rezional-la. Depi plis ki 4 mois, nou pas ale rezional… Ek zame finn pose nou kestion kifer nou pann vini », lance Alex Marie. Prenant le soin de ne pas mentionner le nom du député en question, Alex Marie et Didier Mootoo ont expliqué avoir fait l’objet de critiques lors d’un congrès du MMM le 18 avril à Roche-Bois. « Monn degoute kan zot finn vinn critik habitant rossbois. Se enn parti ki en mank argument. Zot bizin dir bann zafer ki ena sens (…) Twa tonn vinn depite ek to ti lord maire, mai ki to finn fer pou zenfan rossbois ? Zot nek konn zis critiker me zot pas vinn donn enn coup de main », a encore lancé Didier Mootoo.