Le Premier ministre, Navin Ramgoolam, et le vice-Premier ministre et ministre des Finances Xavier-Luc Duval ont reconduit les membres du Monetary Policy Committee (MPC) de la Banque de Maurice pour une année supplémentaire. Les membres nommés sont : le Pr Jeffrey Frankel, de l’Université d’Harward, États-Unis, Hemraz Oopuddhye Jankee, ancien Chief Economist de la Banque de Maurice (les deux sont désignés par le Premier ministre), le Pr Sylvana Tenreyro, de la London School of Economics, Pierre Dinan, économiste et consultant, et Nishan Degnarain, consultant et intervenant régulier à des conférences organisées par le World Economic Forum.
Annonçant la reconduction de ces personnes à leur fonction au sein du MPC, les services de communication du ministère des Finances font ressortir que « malgré les critiques qui ont pu surgir dans certains milieux, ce sont aux mêmes professionnels, de surcroît des personnalités de renom, que le Premier ministre et le ministre des Finances ont reconduit leur confiance. » Le MPC comprend également trois membres nommés d’office : le gouverneur de la BoM, Manou Bheenick, qui en assure la présidence, le premier gouverneur adjoint, Yandraduth Googoolye, et le second gouverneur adjoint, Issa Soormally.
Le MPC se réunit depuis ce matin à la BoM afin de passer en revue la situation économique du pays et l’évolution de la situation sur le plan monétaire. À la lumière des rapports préparés par le staff technique et des présentations par des personalités externes – dont une du ministère des Finances, le MPC se prononcera sur la voie à suivre concernant le taux d’intérêt directeur (“Key Repo Rate”). Dans les milieux du secteur privé, on est d’avis qu’il n’y a aucune raison de relever le taux d’intérêt vu que l’inflation est « sous contrôle » et qu’il est nécessaire de donner un « coup de pouce à la croissance ». À la BoM, on soutient qu’un ajustement à la hausse du taux d’intérêt est souhaitable du fait des pressions inflationnistes.