Qui dit fête dit shopping. En ce dernier week-end avant Noël, la foule s’est considérablement épaissie dans la capitale pendant toute la journée d’hier et ce, jusqu’à fort tard dans l’après-midi. Le soleil brûlant de Port-Louis ne décourage nullement les amateurs de shopping, encore moins la horde de gens qui essayent tant bien que mal de faire de bonnes affaires pour compléter leurs achats de Noël.
Alors que les parasols sont indispensables en cette période de forte chaleur, il faut croire que ces accessoires n’ont pas leur place sous le soleil de Port-Louis. Pourtant, pour faire face à la chaleur presque caniculaire de Port-Louis, il en faut du courage. C’est ainsi que les parasols ont été troqués contre les chapeaux et les casquettes. Histoire d’être léger pour pouvoir facilement circuler dans les artères principales.
Ici, le shopping se fait à même le sol où sont étalés des panoplies d’articles les uns les plus attrayants que les autres. Les marchands ambulants rivalisent d’astuces et de produits pour attirer le plus grand nombre d’acheteurs. Impossible de marcher librement dans les rues sans se laisser distraire par la multitude de produits. Difficile également de se frayer un chemin entre les marchants présents non seulement à tous les coins de rue, mais à chaque mètre carré. Aucun endroit n’est délaissé, non seulement sont-ils encore plus nombreux, mais ils occupent des coins insolites comme les structures reliant deux passages cloutés face au Mac Donald au Port-Louis Waterfront.
Ainsi les piétons doivent donc eux aussi faire preuve de bon sens et favoriser l’asphalte aux allées. C’est ce que nous indiquent Annabelle et Samuel, un couple de fiancés habitant Port-Louis: “Je trouve que les marchands sont de plus en plus nombreux. Pour ne pas nous fatiguer, il est préférable de marcher en bordure du chemin que sur le passage piéton.” Originaires de Port-Louis, ces derniers sont là pour boucler leur achat de Noël.
Ambiance folklorique certes, mais cacophonie quand même. La sécurité ou les principes de base de la sécurité routière sont négligés à tel point que l’on se croirait dans la Grande Péninsule avec les klaxons incessants des voitures et les piétons essayant de “trass trasser” pour traverser, donnant l’impression que voitures et passants se côtoient. Heureusement que le dispositif policier a été renforcé depuis ces derniers jours pour assurer que les fêtes de fin d’année se passent sans heurts ni incidents majeurs.