Il y a dix-huit ans, deux jeunes d’environ vingt ans lançaient Mc N Ben. Benjamino Barbe se souvient de ses débuts de livreurs de pizza. Une volonté d’entreprendre qui a rapporté ses fruits, en dépit des méandres et des virages.
Rencontre avec un restaurateur, ses concrétisations et ses aspirations. Ben ouvre sa cuisine à Scope.
Benjamino Barbe est restaurateur. Un homme posé qui claudique légèrement. Le résultat d’un accident de motocyclette survenu dans le passé. Une de ses priorités dans le long terme serait un circuit où les sportifs mécaniques laisseraient libre cours aux montées d’adrénaline, dans des conditions sécurisées. C’est une idée. Et les idées conduisent loin celui qui les concrétise. Ben raconte le circuit de F1 à Sepang (Malaisie), celui de l’Albert Park à Melbourne. Un tour de piste avant d’embrayer sur les fourneaux Mc N Ben et les pains fourrés de bonnes choses.
L’aventure gustative commence dans la cuisine de sa grand-mère et de sa mère. “Ma grand-mère écrasait son masala sur la roche cari.” Le satini coco au mortier… Les parfums et les saveurs vous montent aux narines. Ces senteurs ont soulevé le couvercle de sa curiosité. Ainsi que les sens du garçonnet débrouillard et dévoué bercé dans une enfance savoureuse. Des larmes versées sur des épluchures d’oignons. Souvenirs du marchand de poisson descendu de bicyclette devant le portail : ti ourit fre…