L’heure est au debriefing au QG de la Mauritius Tourism Promotion Authority, à la Victoria House, Port-Louis, après le grand carnaval de dimanche, prenant d’assaut les rues de Flic-en-Flac. En tant que principale organisatrice, l’Office du Tourisme souligne que les retombées sont positives mais reconnaît toutefois des inconvénients au niveau du Traffic management compte tenu de l’embouteillage monstre.
« L’objectif de ce grand carnaval, dimanche à Flic-en-Flac, a été atteint. Nous avons créé un buzz et avons montré les couleurs et la culture de Maurice. La presse étrangère est ravie de ce spectacle de haute facture et les Mauriciens sont venus en foule », devait expliquer Robert Desvaux, Chairman de la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA), dans une déclaration au Mauricien en guise de compte rendu.
Depuis vendredi un certain engouement était palpable lors du lancement de la Mauritius Shopping Fiesta 2012 en grande pompe à Bagatelle et dans les principaux hôtels de Flic-en-Flac, organisant leurs soirées de carnaval privées en faveur des touristes. Toutefois, force est de constater que pour la journée dominicale, le carnaval a été quelque peu victime de son succès au vu des artères de Flic-en-Flac en proie à une importante congestion routière. La route côtière, considérée comme un point névralgique de la station balnéaire, a été décrétée zone piétonne en raison de l’ampleur de l’événement.
Selon la MTPA, des dizaines de milliers de personnes étaient de la fête aux abords de Flic-en-Flac dimanche pour le carnaval. Toutefois, on aura noté des embouteillages et des automobilistes accusant du coup un retard sur le chemin du retour. Pas moins d’une dizaine de touristes devant prendre l’avion dimanche soir ont été pris dans cet embouteillage monstre à Flic-en-Flac ; ils ont été contraints de reporter leur vol. « Il est clair qu’il y a eu un problème de traffic management, gâchant du coup l’après-fête du carnaval. Mais j’ai constaté que malgré la congestion routière, les automobilistes qui étaient d’humeur festive, ont fait preuve de courtoisie… En ce qu’il s’agit des touristes ayant raté leur vol, nous sommes en mesure de rassurer que nous avons entamé des négociations auprès des compagnies aériennes de sorte qu’ils n’aient pas à payer de penalty », devait laisser entendre Robert Desvaux. Une dizaine d’accidents de la circulation mineurs ont été enregistrés dimanche, déplore-t-il par ailleurs.
« Ce carnaval a toutefois connu un franc succès, même pour les commerces. Cet événement a davantage placé Maurice sur la carte du monde. Lors de nos sessions de travail avec les organisateurs pour cet événement, nous avions pris en compte le problème de la congestion routière et avions analysé des plans de déviation, entre autres. Mais visiblement nous avons été victimes de notre succès car il y a eu bien plus de personnes que prévu », affirme Ben Rommaldawo, président des Forces vives de Flic-en-Flac.
Avec les inconvénients survenus au niveau du trafic dimanche, les deux intervenants susmentionnés ont formulé des demandes en vue de la mise en oeuvre d’une deuxième route d’accès à Flic-en-Flac…