Les nombreux Mauriciens qui suivent régulièrement le journal télévisé de TF1 ont pu découvrir un sujet traitant des inondations meurtrières de ce samedi 30, à Maurice, lors de l’édition d’hier soir du bulletin d’informations français. En effet, le drame qui a coûté la vie à 11 Mauriciens — selon le dernier décompte, à dimanche soir — était le troisième gros titre du JT de TF1 après deux incendies tragiques en France et la première messe de Pâques du Pape François.
Des images choc témoignant de la soudaine montée des eaux samedi dans les rues de Port-Louis ; des chaînes humaines composées de bénévoles et des membres des services des pompiers et de la police tentant d’aider et de secourir des uns et des autres ; des voitures empilées les unes sur les autres, emportées par les eaux, et surtout, l’une des entrées des tunnels menant au Caudan entièrement engloutie… Ce sont là les images que les Mauriciens ont pu voir et revoir en boucle depuis ce désormais très triste samedi 30 mars soit à la télé nationale, soit via les sites internet.
Hier soir, à 22 h, c’était au tour du journal télévisé de TF1, la première chaîne télé de la France, et l’une des émissions les plus regardées, de consacrer un rapide reportage au drame qui a frappé notre île, en y présentant ces images qui resteront très longtemps dans les mémoires des Mauriciens.
Claire Chazal, la journaliste attitrée du bulletin d’informations, devait même annoncer en gros titre le drame mauricien. En effet, les inondations meurtrières étaient le troisième gros titre de l’édition du JT de TF1, ce dimanche de Pâques. Les deux premiers titres étaient deux incendies tragiques ayant fait mort d’hommes en France et la première messe de Pâques du Pape François.
Christophe Pallée, journaliste de TF1, signe le reportage de presque deux minutes qui a été diffusé hier sur la chaîne française. Composée des images désormais incontournables de ce samedi 30, comprenant un témoignage d’un automobiliste qui raconte la montée des eaux et son état de choc, le reportage de TF1 a été présenté en tout début de l’édition d’hier, juste après les premiers reportages traitant des incendies qui ont causé des morts en France.
Dans son reportage, Christophe Pallée évoque le fait que les services météorologiques de Maurice « avaient prévu une dégradation du temps, mais ne pouvaient escompter ni l’intensité ni la rapidité avec laquelle la pluie allait tomber dans un aussi court laps de temps. » Le sujet traite aussi du nombre de victimes qu’ont fait ces inondations.
Par ailleurs, plus tôt dans l’après-midi d’hier, le site internet de TF1 proposait déjà un articulet, intitulé “Île Maurice : 10 morts dans des inondations dues à des pluies”. Rédigé avec le concours de l’AFP, le reportage fait état du drame, évoque le nombre de victimes — 10 au moment où il était préparé — et abordait aussi l’aspect climatologique de l’événement. L’article posté sur le site internet de TF1 contient une déclaration du directeur de la station météorologique. Il rappelle aussi que le lundi 1er avril a été décrété jour de deuil national et férié.
TF1 conclut son article en rappelant que « quatre personnes avaient déjà péri en mars 2008 lors d’inondations provoquées par des pluies dans l’est de l’île Maurice, destination appréciée des touristes. »