prison de Melrose
  • Un contrat de maintenance sans l’aval du bureau de l’Attorney General
  • Des salaires de plus de Rs 23 M déboursés pour des officiers de prison interdits de fonction

La construction de la prison de haute sécurité de Melrose a été achevée en octobre 2013. Le coût final du projet s’est élevé à Rs 2 098 875 876. Rs 63,1 millions ont été déboursées pour 544 caméras, 77 enregistreurs vidéo numériques, 84 moniteurs, deux moniteurs vidéo matriciels, 188 émetteurs/récepteurs à fibre optique et 20 racks. Des défauts ont été constatés depuis mai 2014, soit sept mois seulement après la mise en service. Un montant total de Rs 21 850 000 avait été déboursé pour le maintien de ces appareils, sans l’aval du bureau de l’Attorney General.

Les caméras n’affichaient en permanence aucune image depuis la mise en service du système de vidéosurveillance, et ce malgré des investissements importants. En juin 2016, plusieurs caméras étaient non fonctionnelles, compromettant ainsi la sécurité du système EHSP. Le 12 octobre 2017, le service pénitentiaire a été informé que tous les câbles endommagés avaient été remplacés et les réparations terminées. Cependant, 21 caméras n’affichaient toujours pas d’images. En janvier 2018, 190 caméras n’étaient pas fonctionnelles et les images n’avaient pas été transmises à la salle de contrôle. Cela représentait près de 35% des caméras disponibles. Le contracteur a soumis une offre de Rs 2 295 000 en février/mars 2018 pour de nouveaux articles défectueux. Le problème est désormais au niveau de l’Attorney General’s Office pour la résiliation du contrat.

Par ailleurs, des fonds d’un montant de Rs 1,5 M ont été fournis au cours de l’année 2017-2018 pour la mise en place d’un abattoir à l’EHSP pour la production de poulet. En novembre 2018, les travaux de l’abattoir en étaient au stade initial. Les appels d’offres pour le camion frigorifique n’avaient pas encore été lancés et aucun financement n’avait été prévu pour l’année 2018-19, tandis que la salle de refroidissement n’est pas encore terminée. Cependant, Rs 519 800 et Rs 630 200 ont été versées pour les chambres froides en juin 2018. Seul un « certificat de test » pour la chambre froide a été vu.

De mars 2009 à juillet 2018, 31 officiers de prison étaient interdits de leurs fonctions. Six d’entre eux ont par la suite été renvoyés du service. Les indemnités versées aux officiers interdits jusqu’en juillet 2018 s’élevaient à plus de Rs 23 millions. Les interdictions étaient liées à des infractions, telles que la possibilité de fournir de la drogue ou des produits prohibés aux détenus, et permettre aux détenus de s’échapper.

Un audit interne a révélé un détournement de fonds de Rs 1 244 880 à la prison de Petit-Verger. Ce détournement des recettes de l’État a eu lieu entre mars 2012 et juin 2013 par rapport à la collecte des recettes et des fonds privés des détenus, des avances, des amendes et des coûts. Cela démontre que les contrôles internes étaient insuffisants.