Gérants d’un snack à proximité de l’hôpital de Candos, Priya et Sanjay Ujodha laisse derrière eux une orpheline de 12 ans. « Ma fille et mon gendre se rendaient à Port-Louis pour acheter des “tiles”. Zot ti pe renove zot lakaz… », a confié au Mauricien Satyawon Geerdhary, père de Priya. La voix du père, chauffeur de taxi à Flic-en-Flac, est empreinte de sanglots qu’il réprime difficilement.
Autour de lui, au domicile des Ujodha situé dans la rue adjacente à l’hôpital de Candos, les proches s’affairent alors que les corps du couple venaient d’arriver. Des prières sont dites et chacun observe beaucoup de retenue envers la famille touchée par ce double drame.
Tous, proches et parents, cachent mal leur peine. Les yeux remplis de larmes et les voix d’émotion, chacun se souvient de Priya et Sanjay… « Tou dimoun ti konn zot, isi. Zot snak, se enn lendrwa ki tou dimoun dan Candos kone ek frekante », explique Shalini. À Neelesh d’ajouter : c’étaient « des personnes très sympathiques »
Un couple « très amical », toujours « prêt à engager la conversation avec les uns et les autres, très gentil et accueillant ». Surtout « toujours prêt à aider son prochain », témoignent les très nombreuses personnes venues rendre un dernier hommage à Priya et Sanjay Ujodha hier après-midi.