Les magistrates Niroshinee Ramsoondar et Kesnaytee Bissoonauth ont renvoyé le jugement qu’elles avaient prévu de rendre aujourd’hui contre l’ancien commissaire de police Raj Dayal, le notaire Vinay Deelchand et Moonsamy Mooraghen. Ces personnes sont accusées d’avoir ourdi un complot en vue de dissimuler de la drogue chez Satish Nundlall.
Selon le témoin à charge, Antoine Chetty, l’ancien bras droit du notaire, accusé N°1 dans le procès, a affirmé qu’il aurait assisté à une réunion à laquelle étaient présents les trois inculpés. Au cours de cette supposée réunion, qui se serait tenue le 11 octobre 2004 au quartier général de la SMF, Vacoas, le notaire et les deux coaccusés, Moonsamy Mooraghen (accusé N°2) et l’ancien commissaire de police, auraient ourdi un complot pour impliquer l’homme d’affaires Satish Nundlall dans une affaire de drogue. Pour réaliser ce plan, toujours selon Chetty, ils devaient dissimuler une certaine quantité de substances nocives chez l’homme d’affaires.
Les prévenus ont nié l’accusation logée contre eux. Me Jacques Panglose défend Me Deelchand et l’accusé N° 2 alors que la défense de Raj Dayal est assurée par Me Sanjeev Teeluckdharry. Il est assisté de Me Avinash Dayal, fils de l’ancien commissaire.