En marge du grand rassemblement à Kewal Nagar le 20 septembre pour célébrer les 115 ans de la naissance de sir Seewoosagur Ramgoolam, le PTr a lancé sa campagne de mobilisation sur le terrain avec une réunion politique nocturne hier à Buckingham, Rose-Hill. Les principaux intervenants ont tiré à boulets rouges sur le MSM, Arvin Boolell affirmant à l’assistance que « SAJ est un accident de parcours ». Ce rassemblement politique a été l’occasion pour Rama Valayden de faire sa toute première sortie dans la circonscription N° 19.
« SAJ a toujours été un mirage qui a fait naufrage. Jamais Jugnauth n’a été une réalité politique. C’est un personnage ancré dans la réalité tragique de son parti. Et son parti est une tragédie qui a toujours fait naufrage. Ce parti a été rescapé par Ramgoolam, Boolell et Bérenger. Jugnauth est un accident de parcours », a lancé hier soir un Arvin Boolell très remonté. L’Alliance Lepep, poursuit-il, est un « gouvernman Ponzi » au vu de toutes les promesses faites lors de la dernière campagne pour les élections générales. « Dan kanpagn, zot inn fer promess lor promess. Zordi se enn gouvernman de Ponzi lor promess. Et sa zafer ki appel Ponzi li fini par eklate », a-t-il soutenu.
Poursuivant son intervention, Arvin Boolell a affirmé que la marche vers les élections générales anticipées a déjà été entamée et que le PTr travaillera circonscription par circonscription avant de donner un signal fort au GM lors du rassemblement du 20 septembre à Kewal Nagar. « Zot indiferan, zot oule ki sa pei-la asiz lor enn volkan. Me kuma citoyen responsab nou ena enn zarm dan nou lamin ek nou bizin kapav ekzers sa drwa la. Nou bizin demann eleksion zeneral », a déclaré Arvin Boolell. Ce dernier a commenté l’opération nettoyage menée par l’Alliance Lepep depuis sa prise au pouvoir en affirmant qu’il s’agit là « d’une vendetta politique ». « Seki finn pase depi le koumansman se seki nou apel enn vandeta politique. Enn gouvernman ankre dan so politik de vanzans li pa al loin », dit-il, tout en soutenant que le PTr a tiré une leçon du passé.
De son côté, Rama Valayden s’est adressé aux partisans en dernier pour sa première sortie politique avec les rouges au N° 19. L’avocat a fait une sortie en règle contre l’Alliance Lepep notamment sur la question de la création d’emplois : « Mo araze non selman akoz zot inn fer fos promes me mo araze akoz zot pe kokin lanplwa sak morisyin. Zot lapeti pou fer dimounn vinn somer pa ankor fini ? Zot pe dir zot pou kree 100 000 l’emploi, me se 100 000 somer ki zot pe kree. » L’heure, dit-il, est à l’organisation et la mobilisation. « Mo espere bann travayis pa pran mwa mal. Me dan PTr ena boukou dimounn me travayis pa konn organize. Travayis inn touzour pran pou kontan ki tou korek. Me sa gouvernman la se enn gouvernman de la enn. Si pa organize li pou danzere. Nou bizin donn koudmin pou reorganiz PTr. Sak dimounn bizin pran enn langazman pou fer seki bizin fer ziska sa gouvernman ale », a insisté Rama Valayden. À noter que Reza Issack et Patrick Assirvaden, parmi d’autres, ont également pris la parole.