Mardi, une délégation composée de députés de l’opposition et de la majorité, membres du Public Accounts Committee, a effectué une visite dans les entrepôts du ministère de la Santé à Coromandel. Si l’on dit apprécier que « pour la première fois, le PAC fait une visite des lieux avant de questionner les responsables dans le comité », il ressort que « même les fonctionnaires ont été choqués de la vétusté du bâtiment » qui abrite des stocks de médicaments pour les hôpitaux.
« Ce qui est positif, c’est que la visite des lieux avant d’aller soulever des questions aux responsables du PAC est une première. On se rencontre aujourd’hui, jeudi. Ce qui est consternant, par contre, c’est l’état dans lequel se trouve un bâtiment censé abriter tout ce stock de médicaments. Il y a des fuites, il n’y a pas d’électricité et de fait, il n’y a pas de climatisation pour la bonne conservation des produits. Les équipements ont aussi fait leur temps sans compter les médicaments périmés. Lors de notre rencontre avec les responsables aujourd’hui, on aura donc l’occasion de poser des questions ». Selon nos renseignements, plusieurs fonctionnaires ont apprécié la tenue de cette visite, car ils demanderaient depuis longtemps « un nouveau bâtiment pour stocker les médicaments ».
Instance parlementaire mixte majorité-opposition, le Public Accounts Committee a pour mission d’assurer la bonne gouvernance dans la gestion des dépenses de l’État et d’étudier en détail le contenu du rapport de l’Audit tout en assurant un suivi. Ses membres ont déjà exprimé leur désir d’avoir davantage de pouvoirs, car jusqu’ici, ils ne peuvent que se pencher sur le rapport du directeur de l’Audit et demander aux fonctionnaires de se justifier. L’on souhaite que le champ d’action des membres du PAC puisse toucher aussi les corps parapublics de même que les compagnies de l’État.
Parmi la délégation d’hier, figuraient plusieurs fonctionnaires de même que le Chief Whip, Mahen Jhugroo, le député de la majorité Thierry Henry et les deux députés de l’opposition Aadil Ameer Meea et Veda Baloomoody, le président du PAC, qui a succédé à Alan Ganoo.