Le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, qui avait mis en garde contre une enquête « manti-manti » du commissaire Karl Mario Nobin, n’est pas au bout de ses peines dans l’affaire de la menace de mort. En effet, après l’interrogatoire nocturne du vice-Premier ministre et ministre du Logement Showkutally Soodhun lundi dernier, les enquêteurs du Central CID, sous la supervision de l’assistant commissaire de police Devanand Reekoye, entretient l’idée d’une convocation du leader du PMSD en vue de le confronter à des éléments versés dans l’enquête par le président du MSM. En cette fin de semaine, aucun détail n’a transpiré quant au calendrier de travail de la police, en particulier le nouveau déplacement du leader du PMSD aux Casernes centrales, excepté que la police a besoin de lui pour des éclaircissements et des informations complémentaires au sujet de ces menaces de mort proférées lors de l’Eid Party de Centre-de-Flacq.