Cette avant-dernière journée de la saison a été riche en événements avec tout d’abord la consécration de l’entraînement Gujadhur. En effet, avec la victoire de Reim couplé au premier accessit de Tandragee dans la grande course, la casaque bleu électrique et écharpe rouge s’est mise définitivement à l’abri avec une avance de Rs 810 000 sur son plus proche poursuivant Rousset, qui est rentré bredouille. À moins d’un revirement de situation spectaculaire, c’est avec sérénité que la bande à Ramapatee Gujadhur abordera l’ultime journée de la saison régulière samedi prochain. L’autre fait marquant de cette journée fut la 300e victoire de Rye Joorawon au Champ de Mars, exploit réalisé par l’entremise d’Elite Class. Le Mauricien, visiblement dans une forme olympique samedi dernier, s’est vu dans la winner’s enclosure en quatre occasions car, outre les victoires de ce dernier et Reim, le recordman de victoire au Champ de Mars a aussi fait mouche avec Captain’s Cronicle et Rebel’s Game. Don’t Tell Mama et Always Flirting ont offert un beau doublé à l’entraînement Jean-Michel Henry et le jockey Nishal Teeha tandis que l’outsider Amber Palace et Please To Progress ont remporté les deux épreuves restantes. Ce dernier nous a joué une partition à faire palir les plus grands comédiens du septième art au terme d’une parodie de course qui a laissé hébétés de nombreux observateurs.
Si on avait fait de Tandragee notre favori pour la victoire vu qu’il était nettement avantagé au handicap, c’est son compagnon d’écurie Reim qui lui vola la vedette. Le fils d’Ashaawes s’est imposé de bout en bout pour aller cueillir ses premiers lauriers au Champ de Mars. Il termine donc sa saison sur une belle note, lui qui a débarqué à Maurice précédé d’une belle réputation.
Cette course a réuni au final que quatre partants suite au retrait de de The Pieman peu avant le départ après que le vétérinaire en chef eut décelé une sensibilité à son pied gauche. Avec cette défection de dernière minute, Reim avait une belle carte à jouer car il était le seul concurrent susceptible de s’emparer du commandement. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne laissa pas passer sa chance.
C’est effectivement la monture de Joorawon qui eut la meilleure mise en jambes avec Seeking Angelo prenant sa foulée, mais Tandragee ne le laissa pas le champ libre. Donnie Brasco fermait le cortège.
Reim se montra ardent en première montée mettant Rye Joorawon dans une position inconfortable. Mais le Mauricien, fort de son expérience parvint à détendre sa monture qui, par la suite, imprima une allure régulière à l’épreuve. Seeking Angelo campa sur sa position à l’extérieur tandis que Donnie Brasco fermait toujours la marche.
Reim durcit davantage l’épreuve au bas de la descente, ce qui obligea Derreck David et Swapneel Rama à mettre leur monture respective sous pression. En revanche, Tandragee était bien en main et semblait le seul à pouvoir inquiéter Reim.
Ce dernier aborda la dernière ligne droite en vainqueur mais se retrouva sous la menace expresse de son compagnon d’écurie. Cependant, on vit Callow jeter un coup d’oeil à l’intérieur sans doute pour chercher où se trouvait Donnie Brasco qui fut lancé à l’extérieur. Mais Rama ne put l’assister comme il l’aurait voulu avec sa tendance à pencher sur sa droite. Entre-temps Tandragee était revenu à la hauteur de Reim mais Callow ne se montra pas aussi convaincant, lui qui nous avait habitués à mieux. Joorawon n’en demanda pas mieux et Reim s’en alla remporter sa première victoire  au Champ de Mars. Il boucla les 1365m en 1.21.96, offrant par la même occasion le titre à son établissement.