Les membres de Lalit ont été les premiers, soit depuis 1983, à refuser de décliner leur appartenance ethnique pour prendre part aux élections générales. Ils procèdent par tirage au sort pour désigner la communauté qui doit figurer à côté de leur nom sur le Nomination Paper. Mais pour les élections générales de 2000 un électeur a contesté en Cour suprême ce mode utilisé par Lalit.
Dans le jugement qu’il a rendu dans cette affaire, le juge Seetulsing avait soutenu que la Cour suprême n’est pas habilité à déterminer la communauté ethnique d’une personne si celle-ci refuse de se classifier dans telle ou telle communauté.
Par ailleurs, Ram Seegobin, un des responsables de Lalit, dit apprécier la récente conclusion du Comité des Droits de l’Homme des Nations unies en faveur de Rezistans ek Alternativ. Il souligne toutefois que la plainte logée par cette équipe devant cette instance de l’ONU ainsi que devant la Cour suprême et le Privy Council ne concerne que l’obligation faite à tout candidat de décliner son appartenance ethnique et qu’il n’y a aucune contestation du Best Loser System.
« Zot pe atak zis sa obligasion pou bann kandida deklinn zot kominote. Obligasion kapav ale me best loser rest kouma li ete. Dayer dan eleksion 2005 apre zizman Balancy onz kandida pa ti deklar zot kominote me zot finn partisip dan eleksion. Malgre sa posibilite-la Best Loser finn kontinie. Se sa ki zenn nou ek ki met nou mal-a-lez. Dan lalit nou finn touletan anfaver leliminasion Best Loser System me nou dir ki sa bizin fer dan kadr enn reform elektoral », insiste Ram Seegobin. Selon lui, cette conclusion du Comité des Droits de l’Homme des Nations unies peut représenter une certaine pression sur l’État mauricien qui a signé certaines conventions internationales par rapport au respect des Droits de l’Homme.
« Kitfwa sa pou remet a-lazanda reform elektoral », espère Ram Seegobin. Il note que les dirigeants des principaux partis politiques sont tous d’accord aujourd’hui pour éliminer cette exigence liée à la déclaration d’appartenance ethnique figurant dans le Nomination Paper, mais qu’ils ont des positions divergentes sur la question du Best Loser System. « Zot pa pe tomb dakor lor formil pou Best Loser System. Lor Nomination Paper declaration apartenans etnik kapav disparet me bizin fer atansion ki bann la trouv enn fason degize pou mintenir formil Best Loser System kot apartenans etnik ankor la », prévient-il.