C’est très malheureux que deux courses ont été annulées parce qu’il y a moins de six chevaux. Si vous regardez Equidia, Racing International ou même Tellytrack, il n’y a parfois que trois ou quatre chevaux dans les grandes courses. Je comprend que la GRA a des appréhensions par rapport au couplage des paris quand il y a moins de deux écuries représentées dans une course mais il faut faire avec. Il faut savoir que quand on annule les courses comme cela, le Tote et les bookmakers ne travaillent pas. Le gouvernement se fait beaucoup d’argent à travers le Mauritius Turf Club (MTC) mais il ne donne rien en retour. Sans les revenus liés au betting, je ne vois pas comment on pourra augmenter les stakesmoney pour que propriétaires arrivent à survivre. Il faut que le MTC discute une fois pour toute de ce problème-là avec les autorités. Ce n’est pas de notre faute s’il n’y a pas autant de chevaux prêts en ce début de saison. Les nouveaux vont entrer en scène dans quelques semaines mais il faut que la GRA soit beaucoup plus flexible entre-temps. Je n’ai malheureusement pas mon mot à dire dessus car cette mesure a été imposée par l’ancien gouvernement mais je ne vois aucune raison pourquoi la GRA d’aujourd’hui ne peut pas amender quelque chose qui va à l’encontre des intérêts des courses hippiques.  Si la GRA, la Police des Jeux et les autorités n’ont pas les techniciens qualifiés pour le faire, il faut prendre des étrangers pour les former. Le Turf Club doit aussi jouer son rôle pour emêcher qu’une telle situation se reproduise et j’espère qu’ils vont m’inclure dans le comité qui ira discuter avec la GRA la prochaine fois.