La victoire d’Absalom dans l’épreuve d’ouverture de la journée inaugurale était de bon augure pour Randhir Pertaub et sa bande. Le message paraîssait limpide à ce stade de la compétition : l’entraîneur était là pour assurer le spectacle en prenant sa chance à chaque fois qu’elle se présenterait. La réalité fut toutefois différente et bien en dessous de ses attentes. Quatorze longues journées se sont écoulées depuis ce succès. C’est Jambamman, confié à Vinay Naiko, qui a mis fin à la série noire de Randhir Pertaub. Ce bai de 3 ans ne fit pas dans la dentelle pour le tout premier succès de sa carrière, puisqu’il s’imposa par plus de cinq longueurs. Une performance qui permet à son entourage de rêver d’un avenir meilleur.