Quatre ateliers de travail sur les conditions de vie des personnes âgées à Maurice se sont, l’année dernière, tenus dans plusieurs régions de l’île. Dans le rapport du Mauritius Council of Social Science (MACOSS) qui en découle et qui a été publié ce mois-ci, plusieurs recommandations ont été faitesafin d’assurer une meilleure qualité de vie à nos aînés.

Près de 1,000 personnes des différentes Organisations non-gouvernementales (ONG) de l’île ont participé aux ateliers de travail axés sur quatre principales thématiques, à savoir: les droits des personnes âgées; les social Policies, Facilities and Services available for Elderly Persons; Inspiring Elders – Stepping into the Future – For a Peaceful Nation, et l’importance de transmettre les valeurs aux générations futures.
Parmi la dizaine de recommandations, figure la révision du système de transport gratuit pour personnes âgées.

Selon le rapport, il serait aussi intéressant d’intégrer les frais de transport dans la pension de retraite, au lieu de donner une carte d’autobus aux personnes concernées, car pas toutes profiteraient de ce système.
Il a aussi été recommandé d’installer un desk gériatrique dans les hôpitaux de l’île pour mieux traiter les personnes âgées et de revoir le système des pensions de vieillesse.

Dans le rapport, il est proposé qu’il y ait un “subsidy on airfares for overseas travel and of urine and colostomy bags”, de même que le remboursement des médicaments achetés qui ne sont pas disponibles dans les hôpitaux publics.

Le rapport du MACOSS soulève le problème d’abus des personnes âgées et demande que les dispositions légales nécessaires soient mises en place, notamment une “Sensitization campaign on Legal rights of elderly – Droit d’Heritage” et qu’un “Pool of lawyers be made available at the relevant authority, e.g. CAB office to guide elders in taking decision with regards to legal issues.”