Une 14ème place et élimination au premier tour malgré un bon pilotage, après quelques fautes techniques et peu de points pour les éléments « bruit et fumée. » C’est le Libanais Oliver El Kik, coach de drift, qui a remporté dimanche dernier, le titre devant son public.

Le jeune King of Drift mauricien Shehzad Sooroobally, n’a pu passer le premier tour, lors de la finale de cette 10ème édition des Red Bull Car Park Drift Series 2018, à Beyrouth. Malgré un pilotage précis et un beau passage, notamment dans le « huit », dans les deux « box » et au « ballon », il n’a obtenu que 144 points, insuffisants pour être dans le top 8 (sur 17 pilotes) de la première manche et ainsi se qualifier pour la demi-finale.

En faisant quelques fautes techniques aux « flipper » et « gate » et dans la difficile « spirale » de fin de parcours, il a perdu beaucoup de points. De plus, les juges du Red Bull Car Park Drift allouent des points pour le bruit des moteurs et aussi bien pour la fumée dégagée par les pneus, qui ajoutent un caractère spectaculaire au drift de chaque concurrent. Face aux voitures modifiées plus puissantes des autres concurrents, la BMW E30 du Mauricien, malgré ses qualités, ne faisait pas le poids.