L’ONG Reef Conservation a tenu deux ateliers la semaine dernière concernant deux projets dans le nord du pays visant à préserver l’environnement marin. Le premier projet concerne des zones marines volontaires de conservation situées dans les lagons de Roches-Noires et d’Anse la Raie. L’autre projet est un Beach Resource Center sur la plage de Pereybère qui a pour but de sensibiliser les écoliers à l’environnement marin.
Ces zones marines volontaires de conservation sont en fait des sites où toute activité destructive ou extractive est interdite. Celles-ci concernent évidemment la pêche et toute autre activité qui ont un impact négatif dans ses sites. Ceci dit, comme le fait ressortir Céline Miternique, Marine Research Project Leader de Reef Conservation, le mot interdire n’est pas très approprié puisque ce projet n’a pas force de loi. “Comme l’indique le titre du projet, il s’agit de volontariat. Sans la collaboration des communautés côtières, il n’y a pas de projet.” Décrétées en 2008, ces zones marines volontaires de conservation ont comme fin la préservation du lagon. “Notre rôle à travers ce projet est de mettre d’accord les stakeholders comme les pêcheurs et groupes hôteliers, pour qu’ils travaillent pour trouver des solutions pour protéger et préserver le lagon”, indique Céline Miternique.