Le neuvième Forum économique des îles de l’océan Indien (FEIOI) accueillera quelque 250 participants des Comores, de Madagascar, de Mayotte, de la Réunion, des Seychelles et de Maurice à l’hôtel Le Méridien du 21 au 23 octobre prochain. Cet événement organisé sous l’égide de l’Union des Chambres de Commerce et d’industrie de l’océan Indien en partenariat avec la Commission de l’océan Indien permettra d’évoquer plusieurs thèmes d’intérêt commun dans le domaine du développement des pays indianocéaniques.
Le président de la MCCI, Ganesh Ramalingum, a, lors d’un point de presse hier, expliqué que les débats porteront sur les thèmes liés au commerce et à la connectivité régionale, le transport aérien et maritime, les technologies de l’information et de la communication, l’industrie océanique, l’arbitrage et la résolution des conflits et les énergies renouvelables.
Une partie du programme sera consacrée à faire l’état des lieux sur les thèmes qui ont déjà fait l’objet de discussions lors des précédents forums, en l’occurrence la sécurité alimentaire, la sécurité maritime et l’approche régionale du tourisme. « Ce sera une bonne occasion de prendre connaissance des développements qui ont eu lieu dans ces secteurs », a observé M. Ramalingum.
Le secrétaire général de la Commission de l’océan Indien, Jean Claude de l’Estrac, a souligné que les priorités établies par la Commission de l’océan Indien dans le cadre de son plan stratégique sont au coeur de l’agenda de ce neuvième forum. « Qu’il s’agisse de la connectivité maritime aérienne ou numérique, de la communication audiovisuelle dans la région, cela nécessite une mutualisation des moyens et des ressources ainsi qu’une stratégie collective », a-t-il observé. « De la même manière que l’on parle de stratégie aérienne, de compagnie de cabotage, on ne pourra pas avancer sans le soutien des États membres de la COI et des bailleurs de fonds dont l’Union européenne », a-t-il ajouté.
Le secrétaire de la COI a annoncé que dans le sillage du symposium sur le transport aérien un plaidoyer sera remis aux gouvernements des pays de la région prochainement. « Au niveau de l’aérien nous avons des raisons de penser que les choses avancent même si les informations ne sont pas encore publiques. Nous savons que beaucoup de nos États sont en discussions avec un éventuel partenaire stratégique », a ajouté M. de l’Estrac. S’agissant de la connectivité maritime une réunion est prévue le 5 novembre prochain à Beijing avec une compagnie maritime privée susceptible d’être partie prenante dans un projet de cabotage régional. Une conférence consacrée aux TIC est prévue prochainement. Le secrétaire de la COI a aussi annoncé qu’un projet concernant les énergies renouvelables et qui bénéficiera d’un financement de 15 M d’euros de l’Union européenne sera présenté lors du forum économique mardi.
Le premier forum économique des îles de l’océan Indien a été organisé en 2005. Cet événement, comme l’a fait ressortir M. Ramalingum, est organisé sur une base tournante dans chaque île de la région. Le FEIOI a toujours joué un rôle essentiel dans la promotion de la coopération régionale depuis sa première édition. Il a contribué à la consolidation des relations interîles, entre les opérateurs eux-mêmes d’une part et entre les opérateurs et les institutions d’autre part. Il est intéressant de souligner c’est le FEIOI qui est à l’origine du concept des îles Vanille, dont le but est de promouvoir le tourisme au sein des pays de la zone.