La dernière assemblée générale de la Fédération équestre internationale (FEI), à Bakou, en Azerbaïdjan, a vu la naissance de la African Confederation of equestrian sports (ACES). Une convention qu’a signée Kim Guého, présidente de la Fédération mauricienne des sports équestres (FMSE).
La création de l’ACES a demandé un travail de trois ans, qui a débuté sous la présidence de la Princesse Haya de Jordanie. « Elle m’avait contacté pour me demander de faire partie d’un Development Task Force afin de permettre à l’équitation africaine de prendre un essor », explique Kim Guého.
Les pourparlers avaient alors été enclenchés, et le projet a mis près de trois ans pour se concrétiser. Dans le même souffle, Maurice était à l’honneur lors d’une cérémonie à Bakou puisque Lambert Leclezio a été récompensé du Longines Rising Star Award.
À l’heure actuelle, le comité directeur de l’ACES a presque été constitué. On apprend que la présidence a été confiée à l’Egyptien Hisham Hatab. Il aura pour assistante l’Américaine naturalisée kényane, Mary Binks, désignée première vice-présidente. Kim Guého se voit confier le poste de secrétaire générale. Les finances de la nouvelle entité ont été confiées au Zimbabwe.
« Tout cela a été écrit, maintenant, il faut attendre l’Assemblée générale, en avril prochain, pour valider. Après quoi, le bureau pourra commencer sérieusement à travailler. »
D’ailleurs, Maurice pourrait abriter, en avril 2015, la Africa Vaulting Cup, qui regroupera les vaoltigeurs venus des quatre coins de l’Afrique. « Nous allons assister à la concrétisation de trois ans de travail au cours de l’AG. Mais tout cela n’aurait pas été possible si la Princesse Haya n’était pas intervenue personellement. »
Par ailleurs, il est bon de noter que les critères de classification changeront l’année prochaine. Ainsi, les chevaux pourront changer de catégorie pour se retrouver en division supérieure ou inférieure, selon leurs capacités. « Nous avons parfois des chevaux qui ne sont pas en forme. C’est une pratique qui se fait dans plusieurs pays », explique encore Kim Guého.
Autre bonne nouvelle pour l’équitation mauricienne. Le voltigeur Lambert Leclezio s’est qualifié pour les World Junior Vaulting Championships, l’année prochaine.
Cette qualification réjouit la présidente de la FMSE, qui voit là une belle opportunité pour le voltigeur. « Lambert a connu une belle progression. Maintenant, il lui reste à confirmer son potentiel. »
Ce potentiel pourrait s’exprimer par une médaille lors des Mondiaux. « S’il est bien préparé et en pleine forme, il pourra prétendre à un podium », conclut Kim Guého.