Le vice-Premier ministre et ministre du Logement, Showkutally Soodhun, est dans la tourmente politique et se trouve sous la menace d’une Arrestable Offence. Le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, réagissant aux propos tenus par le vice-Premier ministre, Showkutally Soodhun, mardi soir lors d’une réception organisée par le conseil de district de Flacq à l’occasion de la fête Eid-ul-Fitr, devait se rendre aux Casernes centrales à la mi-journée pour consigner une déposition contre le président du MSM, craignant pour sa sécurité après ces menaces de mort à peine voilée. Mario Cangy devait également porter plainte contre Showkutally Soodhun pour incitation à la haine raciale.  Le ministre du Logement et des Terres, défendant bec et ongles sa relation avec l’Arabie Saoudite, a en effet déclaré devant l’assistance réunie : « Si kouma dir mo gard kor ti donn mwa revolver, mo touy Xavier Duval dan parlman. Mo dir ou, mo touy li dan parlman. Sa mem ki apel djihad. Mo ti pou fer li. »
Cette déclaration n’a pas seulement choqué le leader du Parti mauricien social démocrate (PMSD), mais également de nombreux Mauriciens, qui se sont déchaînés contre Showkutally Soodhun sur les réseaux sociaux. Entre-temps, Xavier-Luc Duval s’est concerté avec un panel d’avocats hier soir pour décider de la marche à suivre. Ils ont finalement opté pour une plainte au Central CID. Le leader du PMSD a affirmé qu’il s’agit là « d’une campagne systématique contre le PMSD et sa personne; de telles déclarations mettent sa vie en danger ».
L’origine de toute cette affaire est la Private Notice Question (PNQ) de Xavier-Luc Duval au parlement, le vendredi 30 juin, sur les communiqués controversés par rapport aux relations diplomatiques entre Maurice et le Qatar, suite à la crise entre des pays du Golfe. Le bureau du ministère des Terres et du Logement avait émis un communiqué, repris par la presse saoudienne, avançant que notre île suspendait ses relations avec le Qatar. Or, le ministère des Affaires étrangères avait apporté un démenti au premier communiqué, précisant que Maurice n’avait pas coupé ses relations diplomatiques avec le Qatar. Répondant à cette PNQ, le ministre Nando Bodha avait désavoué son collègue Showkutally Soodhun.
Le lendemain, des affiches illégales portant le logo du PMSD, avec comme inscription « nou pas le l’Arabie Saoudite », avaient fait leur apparition. Le secrétaire général du PMSD, Mahmade Khodabaccus, a porté l’affaire à la police pour enquête.