Question
Je suis une jeune femme de 28 ans, mariée depuis bientôt dix-huit mois et nous avons un petit garçon. Nous devrions être heureux ensemble mais malheureusement c’est tout le contraire. Je m’explique, depuis notre mariage, nous sommes venus habiter dans la même maison que mes beaux-parents mais séparément. Néanmoins, j’ai eu beaucoup de problèmes avec ma belle-mère. Comme elle lit régulièrement vos rubriques, j’aurai souhaité des conseils pas seulement pour moi mais pour elle également. Merci d’avance.
R.V
Réponse
D’emblée, je dois vous dire que de nature, les relations belle-mère/belle-fille peuvent être extrêmement compliquées et souvent très tendues. Certains professionnels avancent même que la complexité de cette relation est liée directement à la disposition et au caractère de la femme, ce qui n’est pas de mon avis.
Quelques conseils pour les belles filles
1.Dépendant de vos moyens financiers, évitez d’habiter près de vos beaux-parents et certainement pas chez eux.
2.C’est important de maintenir des relations cordiales avec votre belle-mère. Maintenez le contact en la visitant chez elle et en l’invitant chez vous. Ces visites doivent être privilégiées, tout juste pour ne pas déraper.
3.Si vous avez des différences d’opinions avec votre belle-mère, si vous n’appréciez pas sa façon de faire ou ce qu’elle vous reproche, soyez diplomatique et parlez en d’abord avec votre mari et demandez-lui de transmettre le message de votre mécontentement. Votre belle-mère sera mieux disposée à accepter les critiques et les mises aux points venant de son fils que de sa belle fille, spécialement si elle considère que vous êtes responsable d’avoir brisé cette relation spéciale entre son fils et elle.
4.Votre belle-mère sera bien contente de garder votre enfant pendant votre absence mais n’abusez pas car elle n’est pas votre baby minder. Soyez reconnaissante en lui offrant de petits cadeaux de temps en temps.
Quelques conseils pratiques pour les belles-mères
1.Quand vous téléphonez chez votre fils, n’oubliez pas de prendre des nouvelles de votre belle-fille également.
2.Soyez pragmatique dans votre approche, adoptez un esprit ouvert et une attitude souple.
3.Ne retournez pas toujours aux exemples que vous aviez connus dans votre vie passée. Prenez conscience de la différence de vos souvenirs et le présent.
4.Faites attention à ce que vous dites, même les compliments peuvent être mal interprétés.
5.Pas de visites surprises. Vérifiez toujours si cela leur convient.
6.Ne mettez pas votre fils dans une situation où il aura à décider qui soutenir en cas de conflits entre votre belle-fille et vous. Si malgré tous vos efforts, l’entente entre vous est presque impossible, acceptez la situation et gardez vos distances.
7.Servez-vous de votre fils comme intermédiaire en cas de conflits. Il faudra trouver les mots justes pour parler à sa femme. Cela évitera le risque que la situation s’envenime.
Dans les relations tendues entre belles-mères/belles filles, des gestes tout à fait anodins peuvent être interprétés d’une façon exagérée et être à la base d’un conflit qui parfois résulte en des attaques personnelles. Même quand la paix règne, ce n’est que temporaire et les hostilités peuvent reprendre à la plus petite des provocations.
Pour conclure, je voudrais dire qu’il y a beaucoup de belles-mères et belles-filles qui s’entendent à merveille. Ces conseils s’adressent à celles qui ont un problème existant et pour celles qui veulent adopter une attitude proactive pour éviter de tels problèmes.