Dans le cadre de l’Année de la Foi promulguée par Benoît XVI, alors pape, il avait été proposé, pour la Fête-Dieu, qu’un temps d’adoration soit vécu en simultané avec Rome. Ils étaient ainsi des milliers de fidèles de plus d’une vingtaine de paroisses de l’île à avoir assisté à ces célébrations hier soir en communion avec l’Église universelle : d’Italie à la Georgie, à la Syrie, l’Amérique, l’Australie…
Pour Maurice, cette heure d’adoration a commencé à 19 h, soit 17 h à Rome. À la paroisse de Notre-Dame de Lourdes, Rose-Hill, une messe au Collège de Lorette de Rose-Hill suivie d’une procession vers l’Église du Montmartre a eu lieu. Les fidèles, venus en nombre, ont ensuite pu adorer le Saint-Sacrement alors qu’étaient projetées les images de la cérémonie présidée par le pape François en direct de Rome.
Dans le cadre de l’Année de la Foi, la Fête-Dieu — la solennité du Saint-Sacrement du Corps et du Sang du Christ — a été célébrée dans une atmosphère de piété populaire, à la fois joyeuse, majestueuse, dans un grand respect du silence et dans un élan de solidarité.
« Solidarité », était le mot d’ordre du pape François lors de son homélie de la Fête-Dieu jeudi dernier. « Jésus nous rappelle que pour le suivre nous devons sortir de nous-mêmes et faire de notre vie un don […] Nourrie par Jésus, la multitude devient une communauté, passant de l’anonymat à la communion. » Et d’inviter les fidèles à « se laisser transformer par le Christ » et à « sortir de leur petit enclos ».