Hier, les Mauriciens de foi tamoule ont célébré avec ferveur et dévotion la fête Sittirai Cavadee, le premier cavadee du calendrier tamoul, qui est précédé de dix jours de jeûne. Comme chaque année, une grosse foule était présente au Siva Soopramaniar Kovil de la montagne Corps de Garde pour rendre hommage au dieu Muruga, le fils de Shiva.
C’est après dix jours de jeûne que les dévots portent leurs cavadees décorées de fleurs et de verdures vers un cours d’eau de leur localité pour un bain purificateur. À chacune de deux extrémités est attaché un pot en cuivre rempli de lait, le sombou. Le dévot porte un habit traditionnel, le veshti, et garde le torse nu alors que diverses parties du corps sont percées d’aiguilles auxquelles pendent des dizaines de limons, en guise de sacrifie au dieu Muruga. Après le bain purificateur, les dévots se rendent au temple pour verser le lait sur la statue de Muruga. C’est le swami Sharma qui a procédé aux rituels au Siva Soopramaniar Kovil du Corps de Garde. Le premier Cavadee dans ce haut lieu de culte a été célébré en 1841 par Vela Murugan, un immigré indien.