À environ cinq mois des Jeux des îles de l’océan Indien (JIOI), qui se tiendront du 19 au 28 juillet sur le sol mauricien, le ministre de la Jeunesse et des Sports (MJS) a rencontré la presse hier pour faire part de la progression des travaux de rénovation de trois sites, le stade Auguste-Vollaire, le Centre de Jeunesse d’Anse la Raie et le stade Anjalay. Selon Stephan Toussaint, tout est mis en œuvre pour que les travaux soient terminés d’ici à fin juin.

Après la première visite de six sites en décembre dernier, hier, les membres de la presse ont entamé leur tournée par Auguste-Vollaire à Flacq. L’entrepreneur Super Construction, qui est en charge des travaux, construit actuellement des gradins d’une capacité de 600 personnes. Aussi, des vestiaires et des toilettes publiques seront aménagés, tout comme une salle réservée à la presse, une salle antidopage et médicale, et un parking pour les VIP d’environ 18 places.

Selon Madun Balloo, Project Coordinator du MJS, « la rénovation du stade connaîtra un retard d’environ 15 jours. Cela est dû au mauvais temps depuis le début de l’année ». À savoir que les travaux, au coût de Rs 37 950 000, sont complétés à environ 35%. Les travaux, qui ont débuté le 1er octobre 2018, prendront fin le 1er mai 2019.

Puis, en compagnie du Chief Executive Officer du Comité d’organisation des Jeux des îles (COJI), Jean-Pierre Sauzier, direction le Centre de Jeunesse d’Anse La Raie, où se dérouleront les épreuves de planche à voile et de kitesurf. « Ce site est resté sans rénovation depuis plusieurs années. Une somme de Rs 3,2 M est mise à la disposition de la compagnie Good Peace Co. Ltd afin de remettre à neuf le bâtiment, les toilettes, le système électrique et la plomberie, ainsi que la toiture. Les travaux ont débuté le 25 février et seront complétés le 25 mai. »

La tournée a pris fin au stade Anjalay, qui accueillera les cérémonies d’ouverture et de fermeture des JIOI. Après Germain-Commarmond qui a eu une enveloppe de quelque Rs 121 M pour sa rénovation, le stade de Belle-Vue est le deuxième site en termes de coût des travaux, soit Rs 103, 5 M. Gamma Construction Ltd devrait le livrer le 10 juillet, soit neuf jours avant le grand événement.

« Après la dernière visite, on se devait de voir les trois sites restants. Je trouve que les travaux avancent bien et que le bilan que je fais est très positif. Avec le sérieux que met chacun pour l’avancement des différents sites, je suis confiant que les entrepreneurs respecteront les dates », a déclaré Stephan Toussaint.

Les entrepreneurs, infrastructures et les coûts (incluant la TVA) :

Gamma Construction Ltd : Stade Anjalay (Rs 103,5 M)
Hyvee Partners : Gymnase de Phœnix (Rs 10 922 412.04 M), Dojo de Grande Rivière Nord-Ouest (Rs 6 115 266.45)
Building & Civil Engineering Co Ltd : Centre national d’haltérophilie, Gymnase Pandit Sahadeo et Centre national de boxe (Rs 58 974 654.68)
Nundun & Gopee Ltd : Centre national de badminton (Rs 34 063 312.10), Complexe sportif de Beau-Bassin (Rs 40 250 000)
General Construction Ltd : Piscine Serge-Alfred (Rs 62 444 021)
Tianli Construction Company Ltd : Stade St François Xavier (Rs 77 625 000)
RehmGrinaker & Construction Co Ltd : Stade George V (Rs 94 949 475.18)
Super Construction Co Ltd : Stade de Quartier Militaire (Rs 15 334 445) + Stade Auguste-Vollaire (Rs 37 950 000)
PAD Co Ltd : Stade Germain-Comarmond (Rs 121 347 152.07)
Laxmanbhai Co (Mauritius) Ltd : Stade de Camp du Roi + Stade Malabar (Rodrigues – Rs 32 315 000 M)
Pourcentage d’avancée des travaux
Stade Anjalay — 40%
Gymnase de Phœnix — 10%
Dojo de Grande Rivière Nord-Ouest — 10%
Centre national d’haltérophilie & Centre national de boxe — 70%
Gymnase Pandit Sahadeo — 70%
Complexe sportif de Beau-Bassin — 70%
Piscine Serge-Alfred — 18%
Stade St François Xavier — 35%
Stade George V — 53%
Stade de Quartier Militaire — 70%
Stade Auguste-Vollaire — 35%
Stade Germain-Comarmond — 33%
Stade de Camp du Roi + Stade Malabar (Rodrigues) — 35%