Le procès intenté à Jimmy Marthe (Colosso), Jean Jimmy Alexis et Désiré Azie, accusés d’entente délictueuse dans l’importation de 12 kg d’héroïne d’une valeur de Rs 180 millions, s’est poursuivi hier en Cour intermédiaire devant les magistrats Renuka Dabee et Azam Neerooa avec les plaidoiries de la défense. Me Ashley Hurhangee, avocat de Jimmy Jean Alexis, a soutenu qu’il n’y avait aucune preuve à charge contre Jimmy Jean Alexis, sauf les allégations d’Hayeshan Maudarbaccus, qui a obtenu l’immunité dans cette affaire.
ll est reproché à Jean Jimmy Alexis d’avoir, en juin 2012, comploté avec Hayeshan Maudarbaccus pour importer 4 kg d’héroïne de Madagascar. Dans sa plaidoirie, Me Hurhangee a avancé que la version d’Hayeshan Maudarbaccus, ancien steward du Mauritius Trochetia, pouvait être remise en cause. Selon lui, ce témoin « a été privilégié par son immunité » et « à toutes les raisons de mentir dans cette affaire », soulignant qu’Hayeshan Maudarbaccus n’a jamais pu donner de dates ou d’heures précises quant aux agissements de ce présumé réseau de trafic de drogue. L’homme de loi a fait ressortir que l’ancien steward avait lui-même déclaré n’avoir jamais vu d’héroïne de sa vie.
Me Hurhangee a également remis en question l’acte d’accusation porté contre Jimmy Alexis car, selon lui, aucune drogue n’a été saisie sur l’accusé. « Neither the police did secure the drug nor is there clear expert evidence that the substance seized was heroine. » Selon l’homme de loi, seules les allégations d’Hayeshan Maudarbaccus incrimineraient ainsi Jimmy Alexis. « What other circumstances against accused apart from the word of the witness ? » Le procès a été ajourné pour le 10 septembre afin de clore le reste des plaidoiries.
Pour rappel, Jimmy Marthe est accusé d’avoir comploté avec Hayeshan Maudarbaccus, ancien steward du Mauritius Trochetia, pour importer 2 kg d’héroïne de Madagascar en mai 2012. Il est reproché à Jean Jimmy Alexis d’avoir, en juin 2012, comploté avec Hayeshan Maudarbaccus pour importer 4 kg d’héroïne de Madagascar. Désiré Azie sera, lui, traduit sous deux charges d’accusation pour avoir incité Hayeshan Maudarbaccus à balancer 6 kg d’héroïne importés de Madagascar, en novembre 2011, sur la côte d’Albion et d’avoir acheté un véhicule en janvier 2013 avec l’argent provenant de la drogue. Les trois accusés ont plaidé non coupables.