Daniel Nairac, économiste mauricien ayant travaillé pendant plusieurs années en Europe, est le nouveau président du conseil d’administration du groupe Terra. Il succède à Hugues Maigrot, qui a occupé ce poste depuis 2003 mais qui n’a pas sollicité sa réélection sur le conseil lors de l’assemblée annuelle tenue le 27 juin dernier.
Daniel Nairac a débuté sa carrière dans le groupe Charter Consolidated Anglo-American à Londres en 1968. Il a occupé plusieurs fonctions au sein de ce groupe, membre de la direction à Paris et directeur administratif dans le cadre d’un projet de cuivre-cobalt au Zaïre jusqu’en 1976. Rentrant ensuite à Maurice, il a travaillé pendant trois années au sein du groupe Espitalier-Noël. Il a remis le cap sur l’Europe, pour prendre de l’emploi dans une société diamantaire à Anvers. Il occupé subséquemment, et ce jusqu’à sa retraite en 2005, le poste de Divisional Manager et Senior Advisor au Centre ACP-UE pour le Développement des Entreprises (CDE) à Bruxelles. Depuis son retour à Maurice, il continue à collaborer avec une société minière en Afrique et est le directeur d’une société offshore d’exploration minière basée à Maurice.
Daniel Nairac espère mettre son expérience et sa connaissance du marché africain au profit de Terra. « Je suis ravi de faire partie du conseil d’administration de Terra, un groupe qui a des bases solides et qui est présent dans de nombreux secteurs d’activités. Cette diversification comprend aussi l’implantation du groupe sur le continent africain, avec notamment une présence en Côte d’Ivoire et à Madagascar. Bien que l’Afrique soit le nouvel Eldorado pour les investisseurs, il est crucial d’avoir des stratégies de développement soutenues et ciblées pour réussir et je compte mettre à profit mon expérience pour avancer en ce sens », déclare-t-il dans un communiqué de presse émis par le groupe.
Le nouveau président de Terra estime que « la situation économique préoccupante du monde recèle des risques évidents pour une économie ouverte comme la nôtre ». Il soutient que le rôle du conseil d’administration sera de moduler le développement et l’orientation du groupe en tenant compte des opportunités tout en privilégiant l’analyse critique des risques. Daniel Nairac annonce, par ailleurs, qu’il veillera à ce que Terra continue à appliquer une politique de développement durable et que les actions qui sont menées se fassent dans le respect de l’environnement. Le président de Terra insiste également sur la responsabilité sociale du groupe et les valeurs qui font déjà partie de la politique de Terra.
Selon le communiqué de Terra, Hugues Maigrot pense que la transition à la présidence s’inscrit dans une logique de continuité et estime qu’elle permettra à Terra de poursuivre ses objectifs. « J’ai été heureux d’avoir servi Terra pendant neuf ans. C’est une entreprise qui a beaucoup évolué et avec laquelle j’ai tissé des liens profonds et sincères. Je souhaite beaucoup de succès à Terra qui a prouvé au fil des années qu’elle constitue un groupe qui a une vision sur le long terme et de grandes ambitions que ce soit sur le plan local ou régional. Chez Terra, il existe une réelle rigueur de travail et je peux dire que nous avons créé une authentique culture d’entreprise avec des valeurs telles l’intégrité, le respect, la ténacité, la passion et l’innovation », ajoute-t-il.
Notons que Cyril Mayer demeure le Managing Director de Terra, épaulé a par une équipe exécutive comprenant Henri Harel, Group Chief Financial Officer, Louis Denis Koenig, Administrative Executive et Sébastien Mamet, Strategic Development Executive.