Un caporal et deux constables de police, exerçant dans la région de Rivière- Noire, ont été arrêtés par leurs collègues de la Western Division vendredi pour avoir falsifié les entrées dans le “Diary book” concernant des modifications sur le kilométrage d’un véhicule mis à leur disposition.

Les chiffres inscrits sur les livres ne correspondaient en effet pas à ceux du tableau de bord. Le plus surprenant était que leur supérieur, un inspecteur de police, était au courant de leur combine et approuvait les documents en apposant sa signature. C’est un assistant surintendant de police qui a fait cette découverte vendredi matin et a logé une déposition formelle pour “forgery”.

Les trois policiers ont été soumis à un interrogatoire serré, mais ils ont nié. Ils ont été informés qu’ils étaient en état d’arrestation. Cependant, les policiers ont été autorisés à rentrer chez eux. Ils sont attendus au tribunal de Bambous lundi, où une accusation provisoire de faux en écriture sera retenue contre eux. L’inspecteur de police, qui travaille désormais à l’Information Room de la police, devra, lui, donner sa version des faits la semaine prochaine.

Entre-temps, les enquêteurs passent à la loupe leurs fiches de présence pour déterminer s’ils ne les ont pas falsifiées en vue d’utiliser le véhicule à titre personnel. Les “extra duties” que cet inspecteur dit avoir effectués seront également examinés car il encaisserait une somme supplémentaire à la fin du mois.