L’Assemblée Régionale de Rodrigues a adopté lors de la séance d’hier des règlements en vue de fermer la saison d’ourites durant deux mois, soit du 1er août au 1er octobre. Compte tenu de l’importance de cette activité économique – avec plus de 500 piqueurs d’ourites professionnels et un gagne-pain quotidien pour 2 500 autres –, ces débats ont suscité des passions que ce soit du côté de la majorité de l’OPR ou encore de l’opposition du Mouvement Rodriguais et du Front Patriotique Rodriguais.
Ce règlement interdisant la pêche aux ourites à Rodrigues pendant la Closed Season d’août à octobre a été présenté par le commissaire Payendee. Celui-ci a été félicité par les membres du gouvernement régionale, qui soutiennent que cette mesure de conservation sera bénéfique à l’ensemble de la population de l’île.
Aux termes de ces règlements, il sera strictement interdit de se retrouver en possession d’ourites au cours de ces deux mois. Personne ne doit collecter ou être en possession d’ourites sans autorisation. Une personne ayant en sa possession des pieuvres d’au moins cinq kilos au plus tard le premier jour de la fermeture devra le déclarer aux autorités et personne ne doit importer ou exporter des ourites sans un permis pendant la période de fermeture. Les contrevenants sont passibles d’une amende de Rs 3 000 à Rs 5 000 pour un premier délit. Les peines maximales pour toute récidive sont de plus de Rs 10 000 et une période d’emprisonnement ne dépassant pas deux ans.
Au cours des débats, les membres de la minorité à l’Assemblée Régionale de Rodrigues ont fustigé le commissaire et dénoncé de nombreuses lacunes aussi bien que l’amateurisme, disent-ils, entourant l’élaboration de ce projet de loi.
Ce règlement a été voté avec amendement hier soir vers 19 h 30 après de nombreuses tractations entre membres de la majorité et de l’opposition, surtout au vu de nombreuses interventions du leader du FPR et ancien chef-commissaire, Johnson Roussety.