Les inspecteurs de la municipalité de Beau-Bassin–Rose-Hill ont eu fort à faire jeudi dernier lors d’une descente à Arab Town, destinée à appliquer les règlements concernant les foires et ceux ayant trait à la prévention des risques d’incendie. Plusieurs marchands, dont les articles et les boîtes obstruaient le passage, ont été rappelés à l’ordre. Certains n’ont cependant pas apprécié et un inspecteur a été agressé pendant l’exercice de ses fonctions.
Les autorités municipales sont catégoriques sur le fait que les issues de secours et autres allées doivent être dégagées au cas où un sinistre, notamment un incendie, devait se déclarer, et ce pour permettre une évacuation rapide des lieux. Mais les boîtes et les différentes structures placées par certains occupants de la foire font véritablement obstruction au passage. Certains occupants ne se contentent pas uniquement d’utiliser l’espace de leurs étals, mais s’approprient aussi les allées centrales, gênant du coup le passage et, du coup, donnant souvent lieu à des cas de vol à la tire, explique-t-on à la municipalité des Villes-Soeurs. Plusieurs cas ont d’ailleurs été rapportés à la police.
Les inspecteurs ont fait comprendre aux occupants de la foire que les allées doivent être dégagées car, selon les recommandations du département des Fire Services, ces passages doivent en tous lieux être libres afin de permettre aux occupants de les évacuer sans encombre. Certains ont ainsi été priés d’enlever les prélarts et de libérer les espaces alentours. Plusieurs tentatives pour faire régner l’ordre dans le passé ont échoué dans la mesure où après les avoir fait retirer, les prélarts ont vite été redéployés par les marchands et les allées prises d’assaut de nouveau par les mêmes marchands.?Certains ont même modifié, voire carrément enlevé, des mains courantes pour installer leurs articles. Des occupants, qui n’auraient visiblement pas apprécié de se voir remonter les bretelles, ont carrément agressé un des inspecteurs avec un bout de bois, selon nos informations. Une délégation a par la suite voulu rencontrer le maire de la ville, Ken Fong Suk Koon, pour « négocier ». Mais ce dernier leur aurait fait comprendre que les règlements doivent être suivis à la lettre.
Il nous revient que le département des Fire Services avait ordonné à la municipalité de faire en sorte que la foire Arab Town soit en conformité avec le « fire clearance certificate » accordé pour sa mise en opération. Parmi les recommandations se trouvaient celle de faire enlever tous les prélarts, considérés comme hautement inflammables, de même que celle de libérer l’allée principale et tout l’espace entourant ladite foire pour une évacuation rapide des lieux en cas de catastrophe.