Deux graves accidents de la route ce week-end ont fait deux morts et un blessé grave. Les deux victimes sont des motocyclistes âgées de 30 ans et de 42 ans. D’autre part, deux autres accidents spectaculaires sont survenus samedi, dont un peu après 20 heures sur l’autoroute à la hauteur de Réduit. Fort heureusement, ceux impliqués ont eu plus de peur que de mal.
Le premier accident fatal du week-end remonte à samedi vers 14 h 15 avec un choc frontal entre une moto et une voiture de maître à Verdun. Le motocycliste, John Christopher Casimir, 30 ans, a rendu l’âme dès son arrivée à l’hôpital de Moka. L’autopsie pratiquée par le Police Medical Officer a attribué le décès à des suites de « shock following multiple injuries ». Dans sa version des faits consignée à la police de St-Pierre, le conducteur du véhicule, un habitant de Camp-Thorel de 51 ans, devait affirmer que l’accident s’est produit quand le motocycliste a quitté son couloir gauche en négociant un virage. Dans le cadre de l’enquête policière initiée sur cet accident fatal, le conducteur devrait comparaître en Cour aujourd’hui.
Dans la soirée, vers 20 h 40, deux habitants de Petit-Paquet ont été retrouvés portant de multiples blessures sur l’artère principale de Belle-Rive. La moto sur laquelle ils voyageaient se trouvait à côté. L’un des deux hommes, âgé de 42 ans, est mort à l’hôpital de Flacq tandis que l’autre, âgé de 43 ans, est dans un état sérieux. Selon le médecin légiste, la victime est morte des suites de « shock due to multiple injuries ». L’enquête policière devra établir les conséquences exactes de cet accident.
La journée de samedi a débuté sur une mauvaise note avec un accident spectaculaire en plein centre de Rose-Hill. Après avoir percuté une voiture à une intersection, un van devait terminer sa course dans la tabagie Flamingo, se trouvant à la rue La Reine. Le propriétaire du commerce ainsi que les deux conducteurs ont essuyé de légères blessures. Dans le témoignage du propriétaire de la tabagie au Mauricien, l’on retiendra que tout s’est passé extrêmement vite peu avant 8 h samedi matin. « Mo ledo ti tourne. Mo ti pe met lord dan frizider. Enn kout mo tann enn gro tapaz. Ler mo vire mo trouv enn vann pe fons lor mwa. Mo finn zis gagn letan avans dan kwin », raconte Yacoob Atchia (50 ans), visiblement traumatisé par cet accident.
En effet, ce commerce installé à ce point stratégique de Rose-Hill, est généralement bondé de clients à cette heure de la matinée. « Se enn mirak ki pa finn ena blese pli grave ki sa. Parfwa tabazi ranpli ar dimoun ki vinn met e-pin ek e-voucher ek bien souvan zot atann taksi-trin lamem. Enn sans ki dan sa ler-la personn pa ti devan tabazi », dit-il. Une enquête policière est actuellement en cours au niveau du poste de police de Rose-Hill pour établir les circonstances exactes de l’accident.
Par ailleurs, un autre accident est survenu samedi vers 20 h 15 à une centaine de mètres du rond-point de Réduit en direction de Port-Louis. Une voiture de maître, avec à son bord au moins quatre personnes, engagée dans la grande descente dans les parages du pont Mattur, a dérapé avant de déraciner complètement une bonne partie du parapet se trouvant sur sa droite. Compte tenu de l’ampleur des dégâts sur la partie avant du véhicule, les premiers automobilistes arrivant sur la « scene of accident » devaient craindre le pire pour les occupants du véhicule accidenté. Mais ces derniers s’en sont sortis indemnes. D’autre part, pour des raisons encore inconnues jusqu’ici, le conducteur du véhicule était également impliqué dans une violente altercation avec un motard de la Traffic Branch se trouvant sur les lieux peu après l’impact. Il a été embarqué au poste de police en vue de sa déposition et d’être soumis à un  test d’alcoolémie.