Dix. Tel est le nombre approximatif de tempêtes qui devraient être nommées au cours de la saison cyclonique qui débute le 1er novembre, selon le Summer Outlook 2012-2013 qu’a rendu public aujourd’hui la station météorologique de Vacoas. Une deuxième tempête serait attendue fin novembre ; la première, baptisée Anaïs, s’était formée le 14 octobre.
La région entre Agalega et Diego Garcia semble être plus propice à la formation des tempêtes, note le rapport de la Météo sur les prévisions saisonnières. La saison cyclonique pour la région sud de l’océan Indien débutera le 1er novembre pour prendre fin le 15 mai prochain. Des cyclones peuvent cependant se former en dehors de ces dates, comme cela a été le cas pour Anaïs (nommé le 14 octobre à 8 h 30 par les services météorologiques mauriciens), qui a atteint le stade de cyclone tropical intense en peu de jours.
Selon le rapport de la Météo sur les perspectives saisonnières, les formations cycloniques qui se développeront ne constitueront pas nécessairement une menace directe pour les îles de la République de Maurice. Toutefois, l’on n’exclut pas la possibilité qu’un système passe à une distance de moins de 100 km de Maurice ou de Rodrigues, ce qui pourrait générer des conditions cycloniques. Soulignons que depuis cette année, les formations cycloniques prises en charge par le Bureau australien de météorologie, conservent leur nom quand elles traversent la longitude 90° Est.
Auparavant, la pratique voulait que les systèmes baptisés par les services australiens dans la zone 90° Est – zone dont l’Australie a la charge – étaient renommés par les services mauriciens une fois qu’ils traversaient la longitude 90° ; les services météorologiques mauriciens ayant la responsabilité de nommer les dépressions évoluant dans la zone délimitée par les longitudes 55° E et 90° Est.
Côté thermomètre, il fera légèrement plus chaud que d’habitude durant l’été 2012-2013. Certains jours, des températures de plus de 2° C supérieures à la moyenne normale pour le mois sont attendues dans certaines régions. Les températures maximales peuvent ainsi atteindre 35° C à Port-Louis et dans certaines régions côtières les après-midi durant les mois d’été les plus chauds, qui, soulignons-le, sont janvier et février. À Rodrigues, les températures maximales sont susceptibles d’atteindre 33° C le long des zones côtières à certaines occasions.
La hausse des températures sera à la source d’une série d’inconvénients et donnera lieu à des « conditions torrides » par moments. En effet, le taux supérieur de la température en journée, couplé à un fort taux d’humidité et un vent léger, sur une période prolongée, sera particulièrement incommodante pour les groupes vulnérables de la population comme les personnes malades, âgées ou les enfants. Ce scénario est probable de se produire durant les mois de janvier à mars.
Au niveau de la pluviométrie, le cumul des pluies pour la saison devrait être proche de la normale avec une moyenne d’environ 1 350 mm à Maurice et d’environ 650 mm à Rodrigues (Pointe-Canon). Les pluies localisées d’été sont attendues durant la deuxième quinzaine de décembre avec des pluies plus fortes et éparpillées à compter de janvier 2013. Le Summer Outlook de la station Météo de Vacoas indique par ailleurs qu’entre janvier et mars 2013, les conditions atmosphériques seront propices à la survenue d’événements météorologiques extrêmes tels que des pluies torrentielles et des vents violents. Les fortes pluies pourront déclencher des inondations localisées occasionnelles au cours de cette période.