Un oeil au beurre noir
Le film ne fait que commencer. En prélude, une altercation entre deux individus a fait que deux proches — aujourd’hui ennemis — sont montés au créneau pour ternir davantage l’image des courses. Comme si on en avait encore besoin durant cette saison 2013 qui a été marquée par les scandales, les uns plus marquants que les autres. Il a, en fait, fallu qu’un martin aille pondre dans l’oreille de son ami qu’il avait été pris à partie pour que les choses dégénèrent.
Sans perdre la moindre seconde, l’organisateur est parti en trombe tel Kingdom’s Key pour aller rappeler à l’ordre ces messieurs qui se sont permis de critiquer sa façon de faire. Au fait, si on analyse bien, ils ont dit tout haut ce que tout le monde pensait tout bas. N’est-ce pas? Alors, où est le problème? Mais comme la vérité n’est pas toujours bonne à entendre et … le poing a failli le défigurer. Mais, dites-vous bien qu’il est tout de même parvenu à alerter ses Rothweiller qui, toutes dents dehors, sont venus remettre les choses au point dans un brouhaha indescriptible.
Que va-t-il se passer? Moi, je n’en sais rien. On dit que les caméras  ont tout filmé, mais que comme un des «acteurs» était présent lors de la Chamarel Gate, rien ne sera fait. Comme quoi, on pisse sur tout!