L’année 2018 aura été plutôt positive pour la Barclays Bank Mauritius. Ses principaux indicateurs étaient en effet au vert, et ce alors qu’elle s’embarquait dans une année de changement, avec la transition vers Absa. Barclays a réalisé des profits avant impôt de Rs 2,4 milliards, soit en progression de 20%, comparé à l’exercice précédent (Rs 2 milliards).

La banque a brassé un chiffre d’affaires de Rs 4,6 milliards en 2018, comparée à Rs 4,1 milliards en 2017. Le rendement des capitaux propres a aussi pris la courbe ascendante l’année dernière, avec une augmentation de l’ordre de 3,2% par rapport à 2017. « Ce qui est de bon augure pour les perspectives de croissance de la banque », explique la direction, qui se positionne en tant que banque panafricaine, « avec l’ambition de devenir la référence dans la région ainsi qu’à l’international ».

Par ailleurs, les actifs de Barclays atteignent Rs 111,2 milliards tandis que les dépôts des clients frôlent la barre des Rs 80 milliards. Ses prêts/crédits se chiffrent à Rs 52,3 milliards tandis que son “interest income” était de Rs 4,4 milliards en 2018. « Avec le groupe Absa, nous allons dans une nouvelle aventure qui nous permettra d’avoir une plus forte empreinte en Afrique et sur le plan international. Nous pourrons non seulement proposer de nouvelles opportunités à nos clients, mais également mieux répondre à leurs attentes grâce à la numérisation de nos services et produits. Par ailleurs, nous ambitionnons de redynamiser le secteur bancaire avec l’apport de technologies de pointe et d’innovations, et ce en gardant nos clients au coeur de nos préoccupations », explique Ravin Dajee, Managing Director.

Les résultats financiers de Barclays s’inscrivent dans un contexte plus large, celui du groupe Absa, un des leaders du secteur bancaire en Afrique. Le groupe a publié ses résultats en mars, avec des bénéfices en hausse de 3% par rapport à l’année précédente, pour atteindre 16,1 milliards de rands, alors que son chiffre d’affaires a augmenté de 4% à 75,7 milliards de rands sur la même période. L’équipe de direction aet la structure, mise en place au cours de l’année écoulée, serviront à intensifier les efforts déployés dans les pays, où opère le groupe, afin d’atteindre l’ambitieuse stratégie de croissance définie par le groupe en 2018.