L’ONG Leadership and Empowerment for Action and Development, Tibaz – Espace Santé Jeunes et Prévention Routière Avant Tout conjuguent leurs efforts pour une mini-campagne sur la sécurité routière en vue des fêtes de fin d’année. Des pamphlets et des éthylotests (alcotests) seront ainsi distribués ce soir et demain soir devant plusieurs boîtes de nuit de l’Ouest et du Nord respectivement.
L’un des principaux objectifs de cette opération est de sensibiliser les conducteurs sur les effets de l’alcool au volant devant les boîtes de nuit choisies de minuit à trois heures du matin. En vue du bon déroulement de cette campagne, les propriétaires des discothèques ciblées apporteront toute leur coopération, permettant ainsi aux équipes de prévention de s’adresser aux clients venus s’amuser ce week-end.
Il s’agira de parler des effets de l’alcool au volant, de recommander d’éviter de conduire s’il y a consommation d’alcool, entre autres. Plusieurs conseils seront prodigués : se faire reconduire, prendre un taxi ou dormir avant de rentrer chez soi. Afin de réduire les risques, un éthylotest (alcotest) sera remis aux conducteurs. Il pourra ainsi avoir une indication du taux d’alcoolémie dans son sang en soufflant dans un ballon. L’aspect le plus important de cet exercice, qui ne se substitue pas à un éthylomètre de la force policière, sera la prise de conscience autour d’un danger imminent en cas d’alcool au volant.
Le concept de « Soufle to pu kone » permet d’aborder l’éthylotest comme un moyen de prévention et de combattre les idées fausses comme prendre une douche froide, un café, un soda, un chewing-gum ou de l’eau. Seul le sommeil et le temps éliminent les effets de l’alcool. Même à faible dose, l’alcool agit sur le cerveau et diminue les capacités à conduire : rétrécissement du champ visuel ; réduction de la vigilance et de la résistance à la fatigue ; diminution des réflexes ; altération de la capacité à apprécier les distances ; augmentation de la sensibilité à l’éblouissement et excès de confiance en soi.