Le Central CID se retrouve depuis ces dernières heures avec une nouvelle enquête de nature extrêmement délicate. En effet, le dossier de la photographie sans permission de Mme Nandini, tout de rouge vêtue au centre de vote Dr Maurice Curé au Ward IV de Vacoas/Phoenix pour les municipales, a atterri au QG du Central CID. Cette activiste du Parti travailliste a consigné une déposition contre un agent du Remake 2000 MMM/MSM, qui l’avait photographiée à son insu avec son téléphone cellulaire dans l’enceinte du centre de vote lors de la proclamation des résultats du scrutin.
Mme Nandini, qui était accompagnée d’autres agents du PTr, avait protesté énergiquement contre l’agent politique devenu photographe en exigeant des officiers de police présents que la photo en question soit enlevée des fichiers du téléphone cellulaire en question. Le cellulaire a également été confisqué sur l’insistance de la victime photographiée à la demande d’un des responsables du centre de vote. Elle avait également signifié son intention de consigner une déposition formelle au poste de police de la ville en soutenant que « li pa gagn drwa tir mo foto san dimann mwa mo permision ».
Entre-temps, la déposition enregistrée, l’enquête sur l’affaire de la photo de Mme Nandini a été confiée au Central CID depuis la mi-semaine. Toutefois, aucune des sources officielles aux Casernes centrales n’a voulu, ce matin, confirmer ou infirmer cette simple information de routine. Le transfert de deux policiers, dont un inspecteur, est venu s’ajouter aux conjectures dans l’affaire Nandini…