AfrAsia Bank se met résolument à l’ère du digital. Sa première agence bancaire dotée d’outils technologiques de pointe a été inaugurée hier en début de soirée à Ébène par le gouverneur de la Banque de Maurice, Rundheersing Bheenick. Une démarche innovatrice qui aura nécessité des investissements de l’ordre de Rs 30 millions mais qui confirme l’engagement de la banque à proposer une expérience bancaire différente à ses clients.  
Située au rez-de-chaussée de la NeXTeracom Tower, non loin de l’Henessy Park Hotel, l’agence d’AfrAsia Bank se démarque par sa conception, qui traduit une réelle volonté de la direction de l’institution de mettre la technologie au coeur de sa stratégie d’entreprise. S’appuyant sur une plateforme technologique de qualité, l’agence d’AfrAsia Bank se présente comme un hub où la technologie se marie avec l’interaction humaine. À travers un écran tactile de 84 pouces (une première en Afrique subsaharienne, précise-t-on), les clients ont la possibilité de naviguer sur différents sites pour découvrir la panoplie de services offerts par la banque et mieux explorer les particularités de la marque. Les clients peuvent, à travers ce même écran, faire leur demande pour un produit de la banque, imprimer les documents nécessaires à cet effet et adresser directement leur requête à l’un des officiers responsables du dossier.
L’écran tacile de 84 pouces permet un accès facile à des informations sur le marché des devises, les taux de change et les divers segments d’activités de la banque. La succursale propose également aux clients des I-Displays dans la salle d’attente. Des écrans tactiles de 55 pouces sont installés dans cette salle pour donner des informations additionnelles sur les produits bancaires, incluant les promotions et autres récompenses attachées à certains produits. Deux de ces écrans servent à la présentation des documents légaux imposés par la Banque de Maurice pour des opérations bancaires. D’autres, trois I-Table avec écrans de 32 pouces, facilitent la navigation sur le site web d’AfrAsia Bank. L’utilisateur peut ainsi s’informer sur les produits bancaires et peut également avoir recours à un calculateur financier interactif pour obtenir des renseignements sur l’amortissement de tout emprunt contracté auprès de l’institution.
« We continue to put technology at the heart of our business strategy », a déclaré James Benoit, Chief Executive Officer (CEO) d’AfrAsia Bank, lors de la cérémonie d’inauguration de la succursale en présence des dirigeants de la banque centrale, de professionnels de la finance et de représentants de la communauté des affaires. L’ouverture de l’agence d’Ébène, a poursuivi James Benoît, est « un développement important dans l’histoire d’AfrAsia et cadre avec la stratégie mauricienne de se transformer en un véritable hub financier régional ». AfrAsia Bank, a-il souligné, s’engage à offrir le meilleur d’elle-même et veut aussi, à travers sa nouvelle agence, « proposer une nouvelle expérience d’interactivité avec sa clientèle ».
Arnaud Lagesse, président du conseil d’administration du groupe bancaire, s’est pour sa part réjouit des progrès réalisés par ce dernier depuis le lancement de ses opérations en octobre 2007 à Port-Louis. « Nous avons bâti une entreprise solide et nous poursuivons notre trajectoire de développement », a déclaré Arnaud Lagesse, qui n’a pas manqué d’évoquer la croissance de 49% des profits opérationnels enregistrés au cours de l’exercice financier 2013-2014 et les 51% de hausse des dépôts. « Cela démontre qu’AfrAsia s’affirme comme un acteur majeur de développement dans le secteur bancaire », a poursuivi le président du conseil d’administration.
Arnaud Lagesse a par ailleurs évoqué l’ouverture des bureaux de représentation en Afrique du Sud et à Londres ces dernières années. Les marchés niches de la banque ne cessent de grossir, a-t-il annoncé, laissant entendre que les clients de la banque viennent de plus d’une centaine de pays. Arnaud Lagesse a conclu que GML, en tant qu’actionnaire de référence d’AfrAsia Bank, continuera à soutenir la stratégie de croissance future de celle-ci et que d’autres investissements sont envisagés en Afrique et ailleurs.